Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Sommet arabe à Amman: Les ministres arabes des AE adoptent l'ensemble des questions inscrites à l'ordre du jour


Lundi 27 Mars 2017 modifié le Mardi 28 Mars 2017 - 14:20

Les ministres arabes des Affaires étrangères (AE) ont adopté, au terme de leur réunion préparatoire du conseil de la ligue des Etats arabes, tenue en prélude au 28è Sommet arabe, prévu mercredi, toutes les questions inscrites à l'ordre du jour, a indiqué le ministre jordanien des Affaires étrangères et des Expatriés, Ayman Al Safadi.




Sommet arabe à Amman: Les ministres arabes des AE adoptent l'ensemble des questions inscrites à l'ordre du jour
Au menu de la réunion, tenue lundi à la Mer Morte, figuraient plusieurs questions politiques et sécuritaires, à leur tête la première cause arabe, la question palestinienne, Al Qods, les défis sécuritaires actuels, dont le terrorisme, l'extrémisme, la lutte contre les groupes terroristes, outre les crises en Syrie, au Yémen et en Libye.

Lors d'une conférence de presse, M. Al Safadi a fait savoir que cette réunion ministérielle s'est déroulée dans un climat positif, notant que l'ensemble des projets de décisions convenus par les représentants permanents ont été adoptés, avant leur soumission aux dirigeants arabes lors de leur prochaine réunion.

Cette entente et convergence de vues témoigne du souci et de l'intérêt accordé par tous les participants pour que le Sommet d'Amman puisse jeter les jalons d'une action arabe fédératrice, globale et coordonnée afin de faire face aux défis posés, a-t-il dit, relevant que tous les signaux sont positifs et que l'ensemble des points débattus ont été adoptés d'une manière agissante et dans un esprit de responsabilité.

La présence inédite des dirigeants arabes au Sommet d'Amman, contrairement aux éditions précédentes, reflète, sans aucun doute, le souci des leaders arabes à oeuvrer de concert, dans un cadre fraternel et coordonné, afin d'ouvrir une nouvelle page dans l'histoire de l'action arabe et témoigne également de leur engagement à hisser le niveau de la coopération arabe commune.

Cette réunion, à laquelle a pris part le ministre des Affaires étrangère et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, a débattu des points à inscrire à l'ordre du jour du Conseil de la Ligue arabe au niveau du Sommet et des projets de décisions élaborés par les représentants permanents et les hauts responsables outre les projets de décisions soumis par le Conseil économique et social au niveau ministériel.

La réunion a été sanctionnée par une série de projets de décisions qui seront soumis au Sommet pour adoption, notamment le suivi des développements politiques de la question palestinienne et du conflit arabo-israélien ainsi que la mise en œuvre de l'Initiative arabe de paix.

Dans ce sens, le conseil a souligné le caractère central de la question palestinienne pour la Ouma arabe, l’engagement des pays arabes dans le cadre de l’Initiative arabe de paix et le rejet de la candidature d’Israël au Conseil de sécurité (2019/2020) pour non conformité à la charte de l’ONU.

La réunion a été marquée également par l’adoption d’une décision dénonçant l’ingérence de l’Iran dans les affaires intérieures des pays arabes, tout en réaffirmant la condamnation des attaques ayant ciblé l’ambassade et le consulat général saoudien à Téhéran, ainsi que les déclarations provocatrices et hostiles contre les pays arabes. La décision a souligné qu’il est important que les relations de coopération soient fondées sur le principe du bon voisinage et de l’interdiction du recours à la force.

Au sujet de la préservation de la sécurité nationale et de la lutte contre le terrorisme, le conseil a noté que les solutions militaires et sécuritaires ne sont pas suffisantes pour vaincre le terrorisme, soulignant l’importance de mettre en place une stratégie globale, multidimensionnelle, politique, sociale, juridique, culturelle et médiatique pour faire face à ce fléau.

Concernant la crise des réfugiés syriens, il a été décidé de charger le conseil ministériel de la Ligue arabe pour mettre en place un mécanisme bien défini afin d'appuyer les pays arabes qui accueillent ces réfugies et réunir les conditions nécessaires pour qu’ils retournent à leur pays dans les plus brefs délais.

La réunion du conseil a été sanctionnée également par la présentation par l'Irak d'un communiqué condamnant l’attentat terroriste ayant visé des pèlerins irakien à Damas.

Atlasinfo (avec map)
Lundi 27 Mars 2017 - 23:57





Nouveau commentaire :
Twitter