Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Sommet UA: Sarkozy pour un "changement pacifique"


Dimanche 30 Janvier 2011 modifié le Dimanche 30 Janvier 2011 - 12:49




Sommet UA: Sarkozy pour un "changement pacifique"
Présent à Addis Abeba pour le sommet de l'Union africaine, Nicolas Sarkozy a assuré dimanche que la France se tenait "avec amitié et respect aux côtés des Tunisiens et des Egyptiens dans cette période absolument cruciale" et souligné qu'elle préférait les "changements pacifiques" de régime.

"La violence, d'où qu'elle vienne, n'est jamais la solution, parce que la violence n'appelle rien d'autre que la violence, parce que la violence, sur tous les continents, n'engendre que la désolation et la souffrance", a indiqué le chef de l'Etat français.

"La France respecte la souveraineté des Etats et le droit des peuples à se déterminer eux-mêmes (...) mais il y a des valeurs qui sont universelles (...) tous les responsables politique doivent compter avec elles", a également estimé Nicolas Sarkozy devant ses pairs.

"Dans le monde d'aujourd'hui, on ne peut plus gouverner comme dans celui d'hier. Ce changement, ou bien on le subit et c'est la porte ouverte, un jour ou l'autre, à la violence. Ou bien ce changement on le précède, on l'accompagne et alors il peut s'accomplir sans heurt, sans déchirement, sans ouvrir la voie à toutes les aventures. Le changement pacifique, la France le souhaite", a conclu le président.

Le chef de l'Etat français, Nicolas Sarkozy, invité d'honneur de ce sommet , a prononcé un discours d'ouverture où il a été question des priorités du G20 et du G8 et la place de l'Afrique au sein du Conseil de sécurité de l'ONU, l'un des thèmes majeurs abordés par Nicolas Sarkozy.

Le président est accompagné du nouveau Monsieur Coopération, Henri de Raincourt, ainsi que de la ministre des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, le conseiller Afrique à l'Élysée, André Parant, le directeur Afrique du Quai d'Orsay, Stéphane Gompertz, et la conseillère Afrique à la Coopération, Ahlem Friga-Noy.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa et le président palestinien, Mahmoud Abbas, prendront également la parole.

Dimanche 30 Janvier 2011 - 11:45






1.Posté par AGOSTINHO le 31/01/2011 08:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le discours du Président Français est un des discours constitutionnel pour défendre les peuples africain d'avoir des états démocratique. J'espère que cet homme n'est pas un mauvais. J'espère que les présidents africains ont qu'à même écouté, reste de s' avoir si ils vont le faire.
L' Afrique d' aujourd'hui n'est pas comme ce d' hier. Et le monde d' aujourd'hui a besoin des bonnes choses en transparance, et surtout les droits de l' homme

Nouveau commentaire :
Twitter