Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Six personnes hospitalisées en Tunisie toujours dans un "état critique"


Dimanche 28 Juin 2015 modifié le Dimanche 28 Juin 2015 - 19:43

Six personnes hospitalisées en Tunisie à la suite de l'attentat de vendredi étaient toujours dans un "état critique" dimanche, deux jours après l'attentat terroriste qui a fait 38 morts dans un hôtel, a annoncé la direction espagnole de cet établissement.




"La direction de l'hôtel est en contact permanent avec les hôpitaux locaux pour connaître l'état des blessés encore hospitalisés", a écrit dans un communiqué le Groupe RIU qui gère le Riu Imperial Marhaba Hotel où a eu lieu la tuerie.

"Ce qui est positif, c'est que le nombre des personnes hospitalisées diminue mais nous pensons tout le temps aux six blessés qui sont toujours dans un état critique", ajoute le communiqué.

Vendredi, un étudiant tunisien déguisé en touriste a caché une kalachnikov dans un parasol et a mitraillé des vacanciers qui se trouvaient sur la plage et autour de la piscine de l'hôtel, à Port El Kantaoui, à proximité de Sousse (sud).

Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier de l'histoire récente de la Tunisie.

Les autorités tunisiennes ont identifié 18 des personnes tuées : 14 Britanniques, un Allemand, un Belge, une Irlandaise et une Portugaise.

La Grande-Bretagne a confirmé la mort de 15 de ses ressortissants et prévenu que le bilan pourrait s'alourdir.

De plus, 39 personnes ont été blessées, dont 25 Britanniques, dans cet attentat revendiqué par le groupe État islamique qui contrôle des territoires importants en Irak et en Syrie.

Le Riu Imperial Marhaba Hotel accueillait 565 personnes au moment de l'attentat.

"Bien que la plupart des clients aient choisi de rentrer, nous avons encore environ cinquante clients qui ont décidé de poursuivre leurs vacances en Tunisie comme ils l'avaient prévu." conclut le communiqué.

RIU gère au total dix hôtels en Tunisie.
Dimanche 28 Juin 2015 - 19:43

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter