Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Six éléphants abattus dans le Sud-ouest du Kenya


Dimanche 27 Avril 2014 modifié le Lundi 28 Avril 2014 - 06:37

Six éléphants ont été abattus par des braconniers dans une réserve située à la périphérie du Parc national de Tsavo, dans le sud-ouest du Kenya, a annoncé samedi le Service kenyan de la Faune (KWS).




Des braconniers ont tué six éléphants, dont quatre éléphanteaux, et coupé leurs défenses dans une réserve privée située près de Tsavo considéré comme le principal sanctuaire d'éléphants au Kenya avec plus de 11.000 éléphants sur une superficie de 41.660 km2 , a souligné KWS dans un communiqué, précisant que des forces de l'ordre sont à leur poursuite.

Le braconnage et le trafic illégal de l'ivoire ont connu ces dernières années une augmentation inquiétante non seulement au Kenya, mais aussi dans les pays de l'Afrique Orientale et Australe.

Au Kenya, 177 éléphants ont été abattus en 2010, 278 en 2011, 290 en 2012 et 302 en 2013, selon des statistiques révélées par le Service kenyan de la Faune.

Les autorités kenyanes avaient à plusieurs reprises exprimé leur détermination à lutter par tous les moyens contre la criminalité faunique et ont déclaré la guerre aux braconniers qui déciment les richesses du pays. "En tant que membre de la communauté internationale et en droite ligne avec nos valeurs nationales, nous adhérons aux principes de développement durable. Notre bien-être économique est étroitement interdépendant de notre patrimoine naturel", avait auparavant déclaré le président kenyan, Uhuru Kenyatta.

Le Kenya avait procédé, à plusieurs reprises, à l'incinération de plusieurs tonnes d'ivoire de contrebande, dans des gestes témoignant que la lutte contre le braconnage des éléphants et le trafic d'ivoire est irréversible et que le pays ne peut plus permettre aux réseaux criminels de détruire un patrimoine commun non seulement pour les Kenyans, mais aussi pour toute l'humanité.

Le commerce illégal des défenses d'éléphants est alimenté par une forte demande en Asie où l'ivoire est utilisé comme décoration ou pour des remèdes médicinaux traditionnels.
Dimanche 27 Avril 2014 - 09:14

Avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter