Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Serge Dassault sera placé en garde à vue mercredi


Lundi 17 Février 2014 modifié le Lundi 17 Février 2014 - 21:57




Cela fait plusieurs mois maintenant que les juges d'instruction du pôle financier de Paris veulent entendre Serge Dassault sur des soupçons d'achat de votes à Corbeil-Essonnes, commune dont il fut le maire. Grâce à la levée de l'immunité parlementaire du sénateur de l'Essonne, les policiers en charge de l'enquête vont désormais pouvoir l'interroger sous le régime de la garde à vue. Selon les informations d'Europe 1, ce sera chose faite dès mercredi. Il y a quelques jours, Serge Dassault se disait "très content" de pouvoir "démontrer son innocence" et "prêt à affronter l'épreuve de la garde à vue".

Dès la levée de l'immunité du sénateur, la police a envoyé une convocation à Serge Dassault. Et sauf empêchement de dernière minute, il sera donc placé en garde à vue mercredi matin. La garde à vue devrait durer deux jours mais en raison de l'âge du sénateur - bientôt 89 ans -, les auditions auront lieu dans un cadre médicalisé à l'Hôtel-Dieu. Serge Dassault pourrait même être autorisé à rentrer dormir chez lui avant de revenir répondre aux questions jeudi matin.

Deux autres protagonistes de l'affaire sont convoqués mercredi matin. Jacques Le Bigre, l'ancien directeur de cabinet de Serge Dassault, accusé d'être "le porteur de valise", et Mamadou Kébé, un homme mis en examen pour extorsion de fonds, qui a raconté comment il a empoché plus d'un million d'euros pour acheter des voix, doivent être entendus. Une confrontation entre ce dernier et le sénateur pourrait également être organisée.
Lundi 17 Février 2014 - 08:52

Avec JDD




Nouveau commentaire :
Twitter