Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Sept millions de décès en 2012 liés à la pollution de l'air (OMS)


Mardi 25 Mars 2014 modifié le Mardi 25 Mars 2014 - 17:56

Près de 7 millions de personnes sont décédées en 2012 pour des raisons liées à la pollution de l'air, principal risque environnemental pour la santé dans le monde, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).




De nouvelles estimations de l'OMS, rendues publiques mardi, mettent en évidence en particulier un lien plus fort entre la pollution de l'air et les maladies cardiovasculaires ainsi qu'entre la pollution de l'air et le cancer.

D'après l'organisation, les pays à revenu faible ou intermédiaire de l'Asie du Sud-Est et du Pacifique occidental sont ceux qui ont enregistré la charge la plus lourde liée à la pollution de l'air en 2012. Ces régions ont enregistré un total de 3,3 millions de décès prématurés liés à la pollution intérieure et 2,6 millions de décès prématurés liés à la pollution extérieure.

"Un air plus propre permet de prévenir des maladies non transmissibles et de réduire les risques chez les femmes et les groupes vulnérables, y compris les enfants et les personnes âgées", indique le Dr Flavia Bustreo, sous-directeur général de l'OMS chargé de la santé de la famille, cité dans un communiqué.

Pour Maria Neira, directeur du département OMS - santé publique, "les risques dus à la pollution de l'air sont désormais plus importants qu'on ne le pensait, en particulier les cardiopathies et les accidents vasculaires cérébraux. Peu de risques ont un impact supérieur sur la santé mondiale à l'heure actuelle que la pollution de l'air".

En gros, l'OMS estime que la pollution de l'air intérieur a été liée à 4,3 millions de décès en 2012 dans les ménages cuisinant sur des réchauds à charbon, à bois ou à combustibles de la biomasse.

Les nouvelles estimations s'expliquent par une meilleure information sur les expositions à la pollution parmi les 2,9 milliards de personnes vivant dans des foyers où l'on utilise le bois, le charbon ou la biomasse comme principaux combustibles pour le cuisson.

Dans le cas de la pollution extérieure, l'institution internationale estime à 3,7 millions le nombre de décès dus à des sources urbaines et rurales en 2012 dans le monde.

Beaucoup de gens sont exposés à la fois à la pollution de l'air intérieur et extérieur. En raison de ce chevauchement, relève l'organisation, "il ne suffit pas d'ajouter l'une à l'autre la mortalité attribuée à ces deux sources, d'où l'estimation totale d'environ 7 millions de décès en 2012".
Mardi 25 Mars 2014 - 07:11





Nouveau commentaire :
Twitter