Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Sénégal: Quelque 45.000 ha de forêts déboisés annuellement (PNUD)


Samedi 3 Août 2013 modifié le Samedi 3 Août 2013 - 00:32




Sénégal: Quelque 45.000 ha de forêts déboisés annuellement (PNUD)
Quelque 45.000 ha de forêts sont déboisés annuellement au Sénégal, ce qui constitue une menace sérieuse pour l'environnement et les écosystèmes forestiers, a souligné jeudi à Dakar, le représentant du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Alioune Badara Kaere.

S'exprimant lors d'un atelier d'évaluation du projet d'amélioration et de valorisation des services des écosystèmes forestiers (PASEF), lancé il y a 3 ans, M. Kaere a ajouté que cette problématique environnementale est de nature à provoquer une perte accélérée des terres arables, l'érosion des sols dans les bassins versants et une réduction de leur capacité de rétention.

Et de poursuivre qu'on assiste actuellement à une dégradation des écosystèmes forestiers, dont les conséquences sont lourdes, en termes de perte d'accès de certaines communautés locales aux services combien vitaux pour leur bien- être.

Sur un autre volet M. Kaere a réitéré l'engagement du système onusien en général et le PNUD en particulier à accompagner les différentes politiques de développement durable menées par le Sénégal afin de pouvoir réaliser l'ensemble des objectifs escomptés.

De son côté, le directeur adjoint des eaux et forêts, Alioune Diouf, qui représentait le ministère sénégalais de l'environnement et du développement durable, a rappelé que la première phase de ce programme s'est focalisée, pour l'essentiel, sur le renforcement des capacités ainsi que sur les études et recherches menées sir les sites du PASEF.

Cet atelier sert d'occasion pour les participants d'échanger sur les résultats des différentes études menées par divers acteurs concernant les conditions de préservation des écosystèmes, tout en accordant un intérêt particulier à la valeur économique de ces écosystèmes et leur contribution à la promotion de l'économie locale et nationale.

Il offre aussi l'occasion de passer en revue tous les modèles et ce, dans l'optique de concevoir un schéma d'éco-taxation et les mécanismes de compensation, en tant qu'outil pour une gestion efficiente des écosystèmes forestiers dans un contexte marqué par l'impératif de lutter contre la pauvreté.

Il est à noter que le PASEF (2009- 2013), a bénéficié d'un financement dans le cadre de la coopération espagnole, d'un montant de 4 millions de dollars US.
Samedi 3 Août 2013 - 00:02





Nouveau commentaire :
Twitter