Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Séminaire sur "l'Afrique et la liberté": le Maroc, un pays exemplaire en matière de liberté et de développement (Emmanuel Martin)


Lundi 2 Août 2010 modifié le Mardi 3 Août 2010 - 00:54

Le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, a franchi de grands pas au point de devenir un pays exemplaire en matière de liberté et de développement, a souligné lundi à Marrakech l'expert français, M. Emmanuel Martin, responsable de la publication du projet éducatif "un monde libre" de l'Atlas economic research foundation, basée à Washington DC.




Séminaire sur "l'Afrique et la liberté": le Maroc, un pays exemplaire en matière de liberté et de développement (Emmanuel Martin)
M. Martin, qui s'exprimait à l'ouverture d'un séminaire d'été francophone sur "l'Afrique et la liberté", a indiqué que SM le Roi Mohammed VI ne cesse d'oeuvrer pour changer la donne et aller encore dans le sens de plus de développement et de facilitation des échanges, mettant en lumière le grand travail accompli par le Royaume, notamment dans le domaine des infrastructures

Ces acquis ont permis au Maroc de s'ériger en véritable plateforme pour drainer des investissements internationaux, a-t-il noté, signalant que le Royaume est sur la bonne voie en matière de développement.

Evoquant la question de la liberté et du développement en Afrique, M. Martin, expert en sciences économiques, a déploré le fait que dans nombre de pays subsahariens, les institutions mises en place, ne favorisent pas cet échange à grande échelle et de manière formelle, citant à titre d'exemple certaines difficultés rencontrées par les investisseurs désirant monter leurs projets dans le continent (délais très longs, procédures complexes).

Il a, par ailleurs, rappelé ce besoin de liberté économique, laquelle constitue une condition sine qua non pour la réalisation de tout développement économique escompté, relevant que tout processus de développement part de la base et exige de la population d'être capable de percevoir les opportunités.

"Le développement est basé essentiellement sur l'échange, créateur de richesses, mais pour que cela fonctionne normalement, il faut des institutions et des règles qui vont permettre cet échange, des règles qui doivent garantir une certaine souplesse et qui soient les mieux adaptées et contextualisées", a-t-il relevé.

Il a également insisté sur le fait qu'il ne peut y avoir de liberté sans responsabilité, car il s'agit là d'une question cruciale pour comprendre le développement, faisant observer que la liberté va de pair avec la responsabilité, les règles et des institutions qui permettent d'assurer un meilleur encadrement.

Initié par le projet éducatif "un monde libre" de l'Atlas economic research foundation basée à Washington DC et du projet éducatif IES-Europe, en partenariat avec la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales et le Laboratoire des études criminelles relevant de l'Université Cadi Ayyad de Marrakech, ce séminaire se poursuit jusqu'au 7 courant.

Une trentaine de conférenciers représentant, outre le Maroc, la République Tchèque, la Côte d'Ivoire, le Cameroun, le Burkina Faso, le Mali, l'Algérie, l'Italie, l'Estonie, la Bulgarie, la Roumanie, la Biélorussie et la Belgique participent à cette rencontre.

Ce séminaire sert aussi d'occasion pour des jeunes de différents horizons d'échanger leurs idées sur des thèmes relatifs à la liberté et au développement, au rôle des institutions dans le processus de développement économique et aux enseignements que peut tirer l'Afrique de la crise actuelle pour engager des réformes structurelles nécessaires à son développement.

Source MAP
Lundi 2 Août 2010 - 22:55





Nouveau commentaire :
Twitter