Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Selon Pulvar, Montebourg doit être "viré" au prochain remaniement


Vendredi 3 Mai 2013 modifié le Samedi 4 Mai 2013 - 21:15




Selon Pulvar, Montebourg doit être "viré" au prochain remaniement
C'est la journaliste qui parle. Selon Audrey Pulvar, ancienne compagne d'Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif devrait être remercié du gouvernement, car "il nuit à l'action de François Hollande", a-t-elle estimé vendredi 3 mai sur Canal+.

"C'est clair qu'il va falloir faire un exemple, a-t-elle jugé sur le plateau du "Grand Journal", interrogée sur l'intérêt ou non de procéder à un remaniement ministériel. Arnaud Montebourg est l'un des trublions les plus importants du gouvernement, ceux qui font le plus de bruit en tout cas, et qui gènent l'action de François Hollande manifestement."

Conclusion de la journaliste : "S'il y a un remaniement avec un gouvernement resserré, et que Jean-Marc Ayrault reste Premier ministre, il me semble difficilement compatible qu'Arnaud Montebourg reste dans ce gouvernement." "Le fait que Jean-Marc Ayrault reconnaisse qu'Arnaud Montebourg l'a insulté au téléphone, ça ne vous semble pas être le meilleur argument pour le virer au prochain remaniement ?", a-t-elle encore argumenté.

Pour Bruno Roger-Petit, chroniqueur politique, "C'est Sue Ellen se payant JR". "La vie publique française est devenue un Dallas permanent, dont Audrey Pulvar est l'une des héroïnes emblématiques. Et nous, nous, pauvres citoyens, en sommes les spectateurs contraints, puisque l'on ne peut échapper à cette représentation du pouvoir transformé en vaudeville permanent, et ce par la grâce du mélange de tous les genres".


"Audrey Pulvar est-elle consciente de ce qu'elle fait et dit ? Sait-elle qu'elle se mue, aux yeux de ses concitoyens, jour après jour, en une sorte de Sue Ellen 2013 qui n'en finirait pas de se venger de JR ? Elle seule le sait. Pour le moment, la seule conclusion qui s'impose à l'observateur contraint de ce spectacle qui n'en finit pas, c'est qu'en France aujourd'hui, le ridicule ne tue plus", ajoute le chroniqueur.

Vendredi 3 Mai 2013 - 22:01





Nouveau commentaire :
Twitter