Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Sarkozy: "la colonisation doit cesser"


Lundi 27 Septembre 2010 modifié le Lundi 27 Septembre 2010 - 18:46




Sarkozy: "la colonisation doit cesser"
Le président français Nicolas Sarkozy et le président palestinien Mahmoud Abbas ont déploré lundi à Paris la fin du moratoire sur la colonisation israélienne en Cisjordanie.

"Nous avons regretté que les appels unanimes afin de prolonger le moratoire israélien sur la colonisation n'aient pas été entendus", a regretté M. Sarkozy lors d'un point de presse commun avec le président palestinien Mahmoud Abbas, à l'issue d'un déjeuner de travail à l'Elysée.

"Ce gel existait depuis dix mois, il faut le maintenir pour donner toutes ses chances à la négociation", a-t-il dit, soulignant que "la colonisation doit cesser".

Mahmoud Abbas a confirmé que les Palestiniens se prononceraient sur les conséquences de l'expiration lundi du gel partiel de la colonisation après la réunion de la Ligue arabe programmée le 4 octobre, renvoyant à "après le 4 octobre" sa décision de poursuivre ou non les négociations directes avec Israël.

"Après toutes ces réunions, nous devrions être en mesure de rendre publique la position palestinienne et arabe sur ce sujet, après le refus d'Israël de geler la colonisation", a-t-il indiqué.

Mahmoud Abbas a également réaffirmé qu'il aurait souhaité que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu "prolonge de trois ou quatre mois" le gel de la colonisation en Cisjordanie.

"Tout le monde veut la paix et tout le monde travaille pour la paix mais toutes les parties sont confrontées à des obstacles", a dit Mahmoud Abbas.

"Le temps de la création d'un Etat palestinien viendra sûrement. Pourquoi ? Parce que la vaste majorité du peuple israélien veut la paix", a insisté le dirigeant palestinien, "ils savent très bien qu'ils ne pourront pas vivre normalement sans la paix".

Nicolas Sarkozy apour sa part réclamé, une nouvelle fois, que l'Union européenne (UE) et l'Union pour la Méditerranée (UPM) soient associées aux discussions de paix entre Israéliens et Palestiniens, dénonçant un "problème de méthode" dans les pourparlers conduits par les seuls Américains.

"Il ne s'agit nullement de critiquer qui que ce soit, je veux d'ailleurs rendre hommage aux efforts considérables du président (américain Barack) Obama pour relancer le processus. Mais j'observe que, dix ans après Camp David, nous n'avons pas progressé et peut-être même reculé dans la reprise du dialogue", a-t-il déclaré devant la presse.

Les négociations directes de paix entre Israël et les Palestiniens ont repris début septembre sous la seule houlette des Etats-Unis, en l'absence des autres membres du Quartette pour le Proche-Orient (UE, Russie, ONU).

"Nous ne voulons pas seulement être des spectateurs qui voient le temps passer", a insisté le chef de l'Etat français.

Nicolas Sarkozy a également indiqué qu'il rencontrerait en octobre à Paris MM. Abbas et Netanyahu, avec lequel il doit s'entretenir au téléphone dès lundi soir, et le coprésident de l'UPM, l'Egyptien Hosni Moubarak, pour préparer le sommet de l'UPM prévu fin novembre.

Lundi 27 Septembre 2010 - 17:56





Nouveau commentaire :
Twitter