Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Samira Bensaid : "Je suis fière de chanter la paix et l’amour à Fès, une ville de tolérance et de coexistence"


Dimanche 15 Mai 2016 modifié le Dimanche 15 Mai 2016 - 22:55




Samira Bensaid : "Je suis fière de chanter la paix et l’amour à Fès, une ville de tolérance et de coexistence"
La diva de la chanson marocaine et arabe, Samira Bensaid a exprimé sa joie et sa fierté de partager la paix et l'amour avec son public, samedi soir sur la scène de Bab Al Makina, à l'occasion de la cérémonie de clôture du 22ème Festival des musiques sacrées du Monde.

"C’est un honneur pour moi de participer pour la première fois au grand Festival des Musiques sacrées du Monde organisé depuis 1994 à Fès, une cité ancestrale et un musée à ciel ouvert connue pour le brassage des cultures et les échanges entre des personnes de différentes religions et de toutes les contrées", a indiqué samedi lors d’une conférence de presse, la Diva Samira Bensaid.

Et d'ajouter que sa mission principale est de partager des moments de joie avec le public, en lui offrant un florilège de ses plus belles chansons.

Née à Rabat, Samira Bensaid a commencé sa carrière artistique à l’âge de 9 ans lors de l’émission Mawahib de feu Abdenbi Jirari. En 1980, elle représente le Maroc au concours Eurovision à La Haye avec la chanson "Bitaqat hob". En 1985, la diva sort l’album "Al Gani baad youmine" qui marque un tournant dans l’histoire de la musique arabe des années 80. En 2003, elle obtient le "World Music Award" en tant que Best Arabian singer dans la catégorie Afrique-Moyen Orient pour les ventes de son disque "Youm wara Youm". En 2006, elle interprète une nouvelle chanson en anglais, français et arabe pour la Coupe d’Afrique des Nations, qu’elle chante lors de la cérémonie d’ouverture de la compétition au stade du Caire.

Samira Bensaid, a été récompensée à plusieurs reprises comme meilleure artiste arabe.
Dimanche 15 Mai 2016 - 09:39





Nouveau commentaire :
Twitter