Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Salaheddine Mezouar: le Maroc fortement mobilisé pour la transition énergétique


Mercredi 18 Mai 2016 modifié le Jeudi 19 Mai 2016 - 10:46

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, a affirmé mercredi que l'accord de Paris est le résultat d'une prise de conscience collective quant aux effets du changement climatique.
Intervenant avec Ségolène Royal, ministre de l’Environnement et présidente de la COP21, à l'ouverture des rencontres économique de l'Institut du Monde arabe (IMA) à Paris, tenues sous le thème "transition énergétique: opportunités économiques et environnementales dans le monde arabe", le ministre a indiqué que le Maroc s'est fortement engagé, sous l'impulsion du roi Mohammed VI, dans la dynamique de la transition énergétique comme en témoigne les importants projets solaires initiés dans le Royaume dont la centrale de Ouarzazate.




Il a aussi rappelé l'objectif de porter la part des sources renouvelables dans le mix électrique national de 42 pc en 2020 à 52 % en 2030, tel qu'annoncé par le souverain à l'occasion de la COP 21 à Paris, faisant en outre savoir que le Maroc prendra plusieurs initiatives lors de la conférence de Marrakech notamment en ce qui concerne la question du financement.

M. Mezouar a également insisté sur l'importance d'encourager les initiatives prises par les pays arabes qui sont de plus en plus conscients quant aux effets du changement climatique, appelant aussi à soutenir des projets en faveur de l'Afrique, le but étant d'encourager le développement des énergies propres.

Le ministre a en outre invité tous les Etats à porter la voix de la conviction et de l'ambition en vue de lutter contre les effets du changement climatique.

La ministre française de l'Environnement et présidente de la COP21, Ségolène Royal, a pour sa part indiqué que la lutte contre les effets du changement climatique ne peut pas réussir sans une transition énergétique et une implication des pays arabe.

Elle a, à cet égard, mis l'accent sur les efforts déployés par le Maroc sous la conduite du roi Mohammed VI pour la promotion des énergies propres, rappelant l'inauguration de la centrale de Ouarzazate qui, a-t-elle dit, constitue un laboratoire à ciel ouvert du photovoltaïque.

La ministre a par ailleurs appelé les pays industrialisés à ratifier l'accord de Paris et a adhéré au plan d'action Paris-Lima-Marrakech.

Cette rencontre avait pour objectif de débattre des enjeux de la transition énergétique en tant que principal levier de lutte contre le changement climatique.

L'accent a été particulièrement mis sur le cas des pays arabes qui font face à une urbanisation rapide et à la crise pétrolière.

Mercredi 18 Mai 2016 - 13:11





Nouveau commentaire :
Twitter