Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Sahara : les Marocains de France protestent à Paris contre les propos de Ban Ki-moon


Dimanche 20 Mars 2016 modifié le Lundi 21 Mars 2016 - 08:20

Des centaines de personnes parmi les membres de la communauté marocaine établie en France ont pris part, dimanche après-midi à Paris, à un sit-in pour dénoncer les propos provocateurs et le manque de neutralité du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon à l'égard du Sahara marocain.




Lors de ce sit-in organisé par un collectif d'associations marocaines dans l'Hexagone au parvis des droits de l'Homme sur la célèbre place du Trocadéro au cœur de la capitale française, les participants ont fermement condamné les déclarations provocatrices et irresponsables du secrétaire général des Nations unies, réitérant leur indéfectible soutien à l'intégrité territoriale du Royaume et leur mobilisation constante derrière le Roi Mohammed VI pour la défense des constantes de la Nation.

Arborant les drapeaux nationaux et des portraits du Roi Mohammed VI, les manifestants, hommes, femmes, jeunes et moins jeunes, ont été unanimes à souligner que le Maroc restera dans son Sahara et le Sahara demeurera dans son Maroc, jusqu'à la fin des temps. Ils ont aussi indiqué que ce ne sont pas les déclarations provocatrices et irresponsables du secrétaire général des Nations unies qui vont faire douter sur la marocanité du Sahara ou affaiblir la capacité et la détermination des Marocains à défendre l'intégrité territoriale du Royaume avec les arguments tangibles.

Dans un élan de patriotisme et entonnant l'hymne national et la célèbre chanson patriotique sur la Marche verte "Nidaa Al Hassan", les participants à ce sit-in ont insisté que l'initiative d'autonomie sous souveraineté marocaine demeure la seule solution crédible à même de résoudre le conflit artificiel autour du Sahara marocain.

Les manifestants ont en outre affirmé que les propos du secrétaire général de l'ONU ne font que renforcer la position du Maroc et sa volonté d'aller de l'avant et en finir avec ce différend artificiel créé de toutes pièces par ceux qui refusent de regarder la réalité en face, une réalité plus économique que politique. Ils ont aussi rappelé les souffrances endurées par les populations séquestrées dans les camps de Tindouf, se félicitant en outre de l'essor de développement que connaissent les provinces du Sud du Royaume à la faveur des importants projets et chantiers d'envergure initiés par le Souverain.

Dimanche 20 Mars 2016 - 20:04





Nouveau commentaire :
Twitter