Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Sahara: le roi Mohammed VI réaffirme l'attachement du Maroc au projet de "large autonomie"


Lundi 29 Octobre 2012 modifié le Mardi 30 Octobre 2012 - 07:39




Sahara: le roi Mohammed VI réaffirme l'attachement du Maroc au projet de "large autonomie"
Le roi Mohammed VI a reçu lundi l'envoyé spécial de Ban Ki-moon pour le Sahara, Christopher Ross, et réaffirmé l'engagement du Maroc à trouver une issue à ce conflit "dans le cadre de la proposition marocaine de large autonomie".
Lors de cette audience, le roi Mohammed VI a souligné que Rabat demeurait "engagé dans la recherche d'une issue à ce conflit artificiel (...) dans le cadre de la proposition marocaine de large autonomie, saluée par la communauté internationale comme sérieuse et crédible".

Le souverain a également réitéré "l'attachement constant" du royaume "à l'instauration de relations fraternelles et exemplaires avec l'Algérie", "préalable à l'édification d'un Maghreb uni" dans un environnement régional marqué notamment par la "menace sécuritaire" grandissante au Sahel.

Dans une déclaration à la presse, à l'issue de cet entretien, Christopher Ross a lui aussi marqué sa volonté de favoriser la construction du Grand Maghreb, "une solution qui renforce la sécurité et la stabilité de l'Afrique du nord et dans la région du Sahel".
M. Ross a par ailleurs indiqué que son séjour avait pour but "de faire le point sur les cinq dernières années de négociations directes et de recueillir des idées sur les meilleures façons de réaliser un progrès réel dans le processus de négociation".

Il a exprimé la volonté de l'ONU d'aider à parvenir "à une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable".
Cette visite s'inscrit dans la continuité de la "mission que m'a confiée le secrétaire général des Nations Unies il y a trois ans" et qui a pour objectif de faciliter les négociations entre les parties pour parvenir "à une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable", a poursuivi M. Ross.

"A mon retour à New York, je transmettrai mes conclusions au secrétaire général des Nations unies et je présenterai le rapport au conseil de sécurité vers fin novembre", a-t-il dit.

M. Ross avait eu auparavant des entretiens avec le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Saâd Dine El Otmani, le ministre de l'Intérieur, Mohand Laenser, et le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Charki Draiss.

Christopher Ross doit poursuivre une mission en Afrique du nord et en Europe jusqu'au 15 novembre, n'a pas été divulgué, avant de remettre un rapport au Conseil de sécurité "vers la fin novembre".

Le Maroc avait décidé en mai dernier de retirer sa confiance à Christopher Ross, après ses décisions jugées "partiales et déséquilibrées". "Les comportements contrastés de M. Ross s'écartent des grandes lignes qui ont été tracées par les négociations dans le Conseil de sécurité. Pour cela, le Maroc a décidé de retirer sa confiance" à l'émissaire de l'ONU, avait indiqué le gouvernement marocain dans un communiqué.

L'Américain Christopher Ross a été désigné en janvier 2009 émissaire spécial pour la Sahara par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.


Lundi 29 Octobre 2012 - 21:01





Nouveau commentaire :
Twitter