Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Sahara : la résolution du CS, un "coup dur à la campagne acharnée menée par l'Algérie et certains pays africains" (Mme Bouaida)


Mardi 5 Mai 2015 modifié le Mardi 5 Mai 2015 - 16:54




La résolution 2218 du Conseil de sécurité de l'ONU et le rapport du Secrétaire général de l'ONU sur le Sahara marocain constituent un acquis précieux pour le Maroc notamment en ce qui concerne l'affirmation des règles encadrant le processus politique et portent un coup dur à la campagne acharnée menée par l'Algérie et certains pays africains contre le Maroc, a affirmé lundi à Rabat Mbarka Bouaida, ministre déléguée auprès du Ministre des Affaires étrangères et de la coopération.

Intervenant devant la Commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l'étranger à la Chambre des Représentants, Mme Bouaida a souligné que la résolution du CS apporte une réponse claire aux mensonges et contre-vérités véhiculés par ces parties qui tentent vainement de détourner le processus de négociations de son cadre, de même qu'elle réaffirme l'attachement de l'ONU au processus de négociations sur la base du réalisme et de l'esprit de résolution du conflit.

La décision du CS a, en outre, consacré la dimension régionale du conflit, en invitant les pays du voisinage, notamment l'Algérie, à collaborer pleinement avec l'ONU, à s'engager amplement dans la recherche d'une issue à l'impasse actuelle, et à aller de l'avant sur la voie d'une solution politique, a-t-elle ajouté.

Cette résolution est aussi une confirmation de la pertinence de l'initiative marocaine d'autonomie et un appui à l'approche marocaine qui s'intéresse à la dimension humaine du conflit et se base, de ce fait, sur le renforcement du rôle des institutions nationales des droits de l'Homme, a indiqué la ministre déléguée.

Elle a aussi noté que cette résolution pointe du doigt la responsabilité de l'Algérie quant aux conditions de vie catastrophiques et l'état désastreux des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf, en appelant pour la troisième année d'affilée Alger à honorer ses engagements vis-à-vis de la communauté internationale et à faciliter le recensement des populations séquestrées dans les camps.

D'autre part, Mme Bouaida a évoqué la campagne menée par l'Algérie et le polisario afin de nuire à la justesse de la cause nationale, soulignant que le Maroc a su faire face à cette campagne grâce à l'adoption d'une méthodologie cohérente et d'une approche participative, axée sur le développement d'une diplomatie offensive et anticipative et le renforcement de la vigilance face aux manœuvres des adversaires de l'intégrité territoriale du Royaume.

A cet égard, elle a affirmé que le cadre référentiel de cette action se base sur le discours Royal à l'occasion du 39ème anniversaire de la Marche Verte, ajoutant que l'entretien téléphonique du 22 janvier dernier entre SM le Roi Mohammed VI et le SG de l'ONU, Ban Ki-moon, à l'initiative de ce dernier, a été l'occasion "d'apporter des garanties quant à l'impartialité, l'objectivité et l'intégrité des responsables onusiens chargés de la gestion de la mission des Nations unies" au Sahara marocain.

Le plan d'action mis en œuvre par le Maroc pour faire face aux ennemis de l'intégralité territoriale a mis l'accent sur la légitimité de la cause nationale et la crédibilité des efforts du Maroc visant à trouver une solution politique et définitive à ce conflit à travers l'initiative d'autonomie, de même qu'il a mis en exergue les réalisations du Maroc dans le domaine des droits de l'Homme, a dit Mme Bouaida, relevant que ce plan a également permis de démasquer la stratégie algérienne d'instrumentalisation des droits de l'Homme et de mettre la lumière sur les violations en cours dans les camps de Tindouf, y compris le détournement des aides humanitaires par les dirigeants séparatistes, dénoncé dans un rapport de l'Union européenne.

A cet égard, Mme Bouaida a appelé à garder le même niveau de mobilisation, de communication et de coordination entre l'ensemble des acteurs et le même degré de vigilance afin de mettre en échec toutes les desseins des ennemis de l'intégrité territoriale du Maroc, à l'image des manœuvres de l'Algérie visant à ouvrir la voie à l'Union africaine pour intervenir dans les efforts de règlement du conflit menés sous l'égide de l'ONU.

La ministre déléguée a aussi rappelé que la diplomatie algérienne a déployé tous ses efforts lors de la 28ème session du Conseil des droits de l'Homme pour porter atteinte au Maroc et à son intégrité territoriale, en recourant à l'encadrement et au financement des séparatistes envoyés à Genève à cette occasion, sans oublier les manœuvres visant à entraver l'organisation à Dakhla du forum "Crans Montana" qui, malgré toutes ces tentatives désespérées, a été couronné d'un succès retentissant à tous les niveaux.

Mardi 5 Mai 2015 - 10:48

Samir Amor avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter