Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Sahara: faute de faire assumer sa responsabilité à l'Algérie, il n'y aura pas de solution (Mohammed VI)


Vendredi 7 Novembre 2014 modifié le Vendredi 7 Novembre 2014 - 08:13

Le roi Mohammed VI a prévenu, jeudi soir, qu'il n'y aura pas de solution à la question du Sahara tant que l'Algérie n'assume pas sa responsabilité en tant que principale partie dans ce conflit, fustigeant les tentatives de l'exonérer de ses responsabilités.




Dans un discours à la nation à l'occasion du 39ème anniversaire de la Marche Verte, le souverain a affirmé que "Faute de faire assumer sa responsabilité à l'Algérie en tant que principale partie dans ce conflit, il n'y aura pas de solution. Et faute d'une perception responsable de la situation sécuritaire tendue qui sévit dans la région, il n'y aura pas de stabilité".

Selon le Roi a déploré qu'à chaque fois que cette vérité est évoquée par les Marocains, le gouvernement, les partis politiques et la presse marocains sont systématiquement accusés de s'attaquer à l'Algérie.
'
Pour le Souverain, "il ne s'agit nullement de nuire à l'Algérie, ni à sa direction, ni à son peuple, auquel Nous portons la plus haute estime et le plus grand respect. Nos mots sont pesés et leur sens est clair".

"Bien que manquant de pétrole et de gaz, alors que l'autre partie, en l'occurrence l'Algérie, possède des ressources dont elle croit qu'elles lui ouvrent les portes au mépris du droit et de la légalité, le Maroc a ses principes, sa foi en la justesse de sa cause et surtout l'affection de ses citoyens et leur attachement à leur Patrie", a-t-il poursuivi.

Et de souligner qu'il se leurre celui qui croit que la gestion de l'affaire du Sahara se fera au moyen de rapports techniques orientés ou de recommandations ambiguës dans le but de concilier les revendications de toutes les parties.

De même, celui qui tente de comparer le Sahara d'une part, et le Timor oriental ou certains litiges territoriaux en Europe de l'Est, d'autre part, se trompe lourdement, car chaque affaire a ses spécificités, a dit le souverain, expliquant que 'le lien entre la population du Sahara et le Maroc ne date pas d'hier, mais il plonge ses racines dans l'Histoire la plus lointaine''.

A ce propos, le roi Mohammed VI a dit croire profondément dans la justesse de la cause nationale et dans le triomphe du droit et de la légitimité sur les velléités du séparatisme, affirmant que le « Maroc restera dans son Sahara, et le Sahara demeurera dans son Maroc jusqu’à la fin des temps ».

« L’’affaire du Sahara n’est pas la cause des sahraouis uniquement. Le Sahara est l’affaire de tous les Marocains. Et, comme je l’ai dit dans un discours précédent : le Sahara est une question d’existence et non une question de frontières », a souligné le souverain.

Vendredi 7 Novembre 2014 - 00:03





Nouveau commentaire :
Twitter