Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Sahara/Marche à Laâyoune: La population de la région Laâyoune Sakia Al Hamra dénonce les dérapages de Ban Ki-Moon


Mercredi 16 Mars 2016 modifié le Mercredi 16 Mars 2016 - 11:55

Nombre d'élus, de chioukhs et de notables des tribus sahraouies et acteurs de la société civile dans la région Laâyoune Sakia Al Hamra ont dénoncé, mardi, vigoureusement les dérapages verbaux et les gestes de complaisance injustifiés du SG de l'ONU concernant la question du Sahara marocain.




Dans des déclarations recueillies par la MAP lors de la marche organisée mardi à Laâyoune, ils ont fustigé le parti-pris flagrant du SG de l'ONU qui a heurté, ainsi, les sentiments des Marocains et leur identité, affirmant que les Marocains n'accepteront nullement de qualifier d'"occupation" le recouvrement par le Royaume de son intégrité territoriale à la faveur de la glorieuse marche verte.

Dans ce sens, le président du conseil provincial de Smara, Mohamed Salem Lbihi a relevé que la population des provinces du sud est sortie lors de cette marche en vue d'exprimer son rejet des pratiques et propos tenus récemment par Ban Ki-Moon, soulignant que la population de ces provinces n'acceptera, en aucun cas, de porter atteinte aux constances de la Nation et restera attachée à la marocanité du Sahara jusqu'à la fin des temps.

Le peuple marocain restera uni et mobilisé derrière le Roi Mohammed VI afin de poursuivre la défense de la marocanité du Sahara, a-t-il ajouté.

De son côté, le parlementaire Sidi Brahim Khia, un des chioukhs des tribus sahraouies à Boujdour, a indiqué que le peuple marocain, représenté par ses différentes couleurs politiques, a répondu présent lors de cette marche spontanée pour dénoncer les propos provocateurs du SG de l'ONU, précisant que cette participation massive témoigne de la prise de conscience et de la vigilance de la population sahraouie quant aux manoeuvres qui se trament à l'encontre de l'intégrité territoriale du Royaume et restera mobilisée, en permanence pour la défense de l'intégrité territoriale du Royaume.

Pour sa part, M. Abdellah Salhi, un des chioukhs des tribus sahraouies, a affirmé que la population des provinces du sud, leurs chioukhs, notables, jeunes et femmes sont descendus aujourd'hui dans les rues en vue d'exprimer, une nouvelle fois, leur solidité et unité derrière la cause nationale, ajoutant que la population du Sahara a participé à cette marche en vue de dénoncer les propos tenus récemment par le SG de l'ONU et réaffirmer, une fois encore, leur attachement à la marocanité du Sahara qui ne peut faire l'objet de surenchère.

Même son de cloche chez Mme Fatima Sida, membre du Conseil régional de Laâyoune Sakia Al Hamra, qui a souligné que cette marche constitue un message adressé par la population du sud exprimant sa position solide face aux complots et manoeuvres qui se trament contre le Maroc et son intégrité territoriale, ajoutant que les Nations unies et les différents conseils de l'ONU doivent en tirer une principale leçon, à savoir : le Maroc ne renoncera pas à un seul pouce du territoire de son Sahara et restera attaché à son intégrité territoriale.

La participation massive de la population des provinces du sud dans cette marche traduit concrètement la cohésion de cette population et son unanimité autour de l'intégrité territoriale du Royaume ainsi que son engagement à défendre les constances de la nation, a pour sa part indiqué M. Ahmed Hakouni, membre du conseil provincial de Tarfaya, notant que les propos de Ban Ki-Moon, dépourvus de toute logique et d'objectivité en allant à l'encontre de la Charte des nations unies en partageant la position de la partie algérienne et du polisario, attentent à la crédibilité du secrétariat général de l'ONU.

Plus de 180.000 personnes ont participé à une marche populaire spontanée organisée mardi à Laâyoune pour dénoncer les dérapages verbaux du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, sur la question du Sahara marocain.

Cette marche, organisée à l'initiative des chioukhs et notables des tribus sahraouies, des élus et organisations politiques et syndicales et de la société civile, s'est ébranlée du centre Cheikh Mohamed Laghdef pour se diriger vers le siège de la MINURSO.

Les participants ont clamé, à cette occasion, leur attachement à la marocanité du Sahara et aux constances de la Nation ainsi que leur rejet catégorique des déclarations du secrétaire général de l'ONU sur le Sahara marocain, dans une ambiance qui rappelle la ferveur patriotique de la Marche verte.
Mercredi 16 Mars 2016 - 11:52

Avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter