Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Sahara: Le plan marocain d'autonomie s'inscrit dans le sillage des efforts visant la consolidation de l'Etat de droit (David Rivera)


Mardi 8 Janvier 2013 modifié le Mardi 8 Janvier 2013 - 06:55




David Rivera
David Rivera
Le plan marocain d'autonomie au Sahara, qui est le fruit d'une démarche "positive et constructive", s'inscrit dans le sillage des efforts visant l'édification d'une société "moderne et démocratique sur la base de l'Etat de droit, des libertés individuelles et collectives tout en garantissant les conditions favorables à un essor économique et au développement", a souligné le congresman américain David Rivera.

"En réponse à l'appel de la communauté internationale, le Maroc s'est évertué à mettre en œuvre un processus de consultation inclusif, qui a été la matrice de la proposition d'autonomie au Sahara, sous souveraineté marocaine", a déclaré M. Rivera dans une allocution lors d'une séance plénière de la Chambre des représentants au Congrès américain, dont la MAP a obtenu copie lundi.

Ce plan d'autonomie permettra aux populations concernées de gérer leurs propres affaires, dans le cadre d'une approche participative, a indiqué le congresman US dans cette allocution publiée dans son intégralité par le journal du congrès américain. Il a, dans ce contexte, formé le voeu de voir "les autres parties apprécier à sa juste valeur la profondeur et l'étendue" de la proposition d'autonomie.

David Rivera a, d'autre part, dénoncé les pratiques d'endoctrinement du "polisario", puisées dans les manuels du régime cubain pour les appliquer à des enfants volés à leurs parents, ainsi que les liens de plus en plus avérés des séparatistes avec le groupe terroriste d'Al-Qaeda au Maghreb Islamique.

L'Administration US avait, à maintes reprises, qualifié le plan marocain d'autonomie au Sahara comme étant "sérieux, crédible et réaliste", en affirmant qu'il s'agit là d'une position constante de la politique étrangère américaine depuis l'Administration Clinton jusqu'à celle d'Obama, en passant par l'Administration Bush, rappelle-t-on.

La déclaration du congresman David Rivera est le dernier soutien en date au plan marocain d'autonomie au sein de l'institution législative américaine où des majorités bi-partisanes menées par des figures emblématiques du Congrès US se sont, plusieurs fois, prononcées en faveur d'une solution au conflit du Sahara basée sur la proposition marocaine, ce qui est perçu par les commentateurs à Washington comme "un soutien important et sans équivoque".
Mardi 8 Janvier 2013 - 01:38

Source MAP




Nouveau commentaire :
Twitter