Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Sahara : Face à l'obstination des autres parties, le Maroc s'appliquera à poursuivre la dynamique qu'il a enclenchée au niveau interne (Le Roi Mohammed VI)


Mardi 30 Juillet 2013 modifié le Mercredi 31 Juillet 2013 - 23:00

Le Maroc s'appliquera à poursuivre la dynamique qu'il a enclenchée au niveau interne, essentiellement pour réaliser plus de bonne gouvernance économique et sociale, en vue de faire face à l'obstination des autres parties qui persistent à maintenir la situation au Sahara en l'état, a affirmé le Roi Mohammed VI.




Sahara : Face à l'obstination des autres parties, le Maroc s'appliquera à poursuivre la dynamique qu'il a enclenchée au niveau interne (Le Roi Mohammed VI)
"Devant l'obstination des autres parties qui persistent à maintenir la situation en l'état, et face à leurs campagnes de mystification, le Maroc s'appliquera à poursuivre la dynamique qu'il a enclenchée au niveau interne, essentiellement pour réaliser plus de bonne gouvernance économique et sociale", a souligné le Souverain dans un discours, adressé mardi à la Nation à l'occasion de la fête du Trône.

La mise en oeuvre de cette dynamique, a ajouté le Roi, se fera "à travers le modèle de développement régional, que le Conseil national économique, social et environnemental s'attelle à élaborer, et dont Nous attendons la mise en oeuvre avec toute l'efficacité et tout l'engagement requis".

Mettant en avant "le capital sympathie" dont jouit la première cause du Royaume à l'international, et qui s'est accru grâce à une bonne appréciation des tenants et des aboutissants de la question de l'intégrité territoriale du Maroc, le Roi a noté que "cette évolution trouve son illustration dans le soutien grandissant apporté à notre initiative judicieuse, en l'occurrence notre proposition d'autonomie".

Le Souverain a, à cet égard, notamment relevé que la dernière résolution du Conseil de Sécurité a fermement réaffirmé les paramètres incontournables pour parvenir à une solution politique consensuelle et réaliste.

Le Souverain a relevé que "cette résolution met particulièrement l'accent sur la dimension régionale de ce différend et souligne la responsabilité de l'Algérie, en tant que partie concernée par ce litige, tant au niveau politique que sur le plan juridico-humanitaire touchant à la situation dégradante qui prévaut dans les camps de Tindouf".

A ce propos, le Roi Mohammed VI a rappelé les termes de la résolution onusienne qui stipule clairement que "la question des droits de l'Homme ne doit être abordée qu'à travers les mécanismes nationaux, notamment le Conseil national des droits de l'Homme, qui jouit d'une crédibilité internationale, et par de fortes initiatives souveraines en interaction positive avec les procédures spéciales des Nations Unies".

Le deuxième volet de cette dynamique, a poursuivi le Souverain, "porte sur le renforcement de la gouvernance territoriale et institutionnelle, qui passe par l'exploitation optimale des opportunités offertes par la régionalisation avancée", alors que le troisième axe "visera l'amélioration de la gouvernance politique et sécuritaire en vue de protéger les libertés individuelles et collectives des citoyens, ainsi que les biens, et ce, dans le respect des dispositions et des garanties prévues par la loi".

En vue de faire aboutir ce processus équitable et judicieux de par sa nature et ses implications, le Roi a appelé à la mobilisation de toutes les forces vives et à l'accompagnement des efforts déployés par les autorités publiques dans ce domaine.

Mardi 30 Juillet 2013 - 15:38





Nouveau commentaire :
Twitter