Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Saadi Kadhafi torturé sur une vidéo : HRW demande l'ouverture d'une enquête


Mardi 4 Août 2015 modifié le Mardi 4 Août 2015 - 18:45

L'ONG Human Rights Watch (HRW) a demandé mardi l'ouverture d'une enquête après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo montrant une scène de torture de Saadi, un des fils du défunt dictateur libyen Mouammar Kadhafi, dans sa prison à Tripoli.




"Les autorités libyennes responsables de l'établissement pénitencier al-Hadba à Tripoli doivent immédiatement enquêter sur les mauvais traitements présumés de détenus dont Saadi Kadhafi", a indiqué HRW dans un communiqué.

L'organisation de défense des droits de l'Homme a également demandé la suspension "des gardes et autres personnes qui auraient été impliquées" et exprimé de "sérieuses préoccupations" sur les méthodes d'interrogatoires utilisées.

Non datée et de provenance inconnue, la vidéo de neuf minutes montre un interrogatoire de Saadi Kadhafi, durant lequel il est humilié et frappé au visage. On y voit aussi les geôliers qui bandent les yeux du prisonnier avant de l'allonger sur le dos et de le frapper sur la plante des pieds. Sur sa page Facebook, le bureau du procureur général libyen a indiqué avoir d'ores déjà démarré une enquête.

Depuis son extradition du Niger en mars 2014, Saadi Kadhafi est poursuivi pour son implication présumée dans la répression meutrière de la rébellion de 2011. Il est également accusé du meurtre en 2005 d'un ancien entraîneur d'Al-Ittihad, club de Tripoli où ce passionné de football évoluait.

Saadi Kadhafi ainsi que d'autres responsables de l'ancien régime libyen sont détenus dans la même prison ultra-surveillée d'al-Hadba, située à quelques kilomètres du centre de la capitale libyenne. La publication de la vidéo de Saadi Kadhafi intervient quelques jours après la condamnation à mort de Seif al-Islam un autre fils de Kadhafi et de huit autres proches dont le dernier Premier ministre de Kadhafi, Baghdadi al-Mahmoudi, et son ex-chef des services de renseignements, Abdallah Senoussi.

Mardi 4 Août 2015 - 15:48

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter