Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




SOS Racisme s'attaque aux «idées qui puent»


Mardi 15 Juin 2010 modifié le Mardi 15 Juin 2010 - 18:36




SOS Racisme s'attaque aux «idées qui puent»
Slogan: «Méfiez vous des idées qui puent. Ne devenez pas le porte-parole de l'intolérance.» Image: du papier-toilette. Avec sa nouvelle campagne SOS Racisme s'attaque aux préjugés et discriminations mais avant tout à ce qui les sous-tend: le laisser faire, laisser dire. Constatant «une certaine atonie citoyenne», une «baisse des anticorps dans la société» sur la question du racisme, des préjugés et des discriminations, l'organisation appelle chacun à s'engager dans la création d'une «véritable société civile anti-raciste».

En France en 2010, les Arabes sont perçus comme «plus délinquants que les autres» par plus d'un quart de la population (contre 12% l'année dernière) et un Français sur deux (49 % des sondés) estime que «les étrangers savent mieux profiter du système de protection sociale que les autres», rappelle l'organisation citant un sondage BVA réalisé pour SOS Racisme et l'UEJF publié le 30 mai (à consulter ici en pdf).

Etat de lieux confirmé quelques jours plus tard par le rapport annuel de la Commission nationale consultative des droits de l'Homme (CNCDH).

Cette «libération de la parole raciste», l'actualité en témoigne chaque jour ou presque, s'alarme Dominique Sopo, président de SOS Racisme. Et d'égrener: la récente condamnation du ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux pour injure raciale, le douteux débat sur l'Identité nationale, le développement d'une «logique de bouc-émissaire» autour de l'idée de «l'immigré-profiteur» dont l'expulsion d'Afghans est un exemple, ou encore l'apparition d'un discours de «résistance» reflété ces jours-ci encore par l'apéro «saucisson-pinard» prévu dans le quartier de la Goutte-d'Or à Paris, avant d'être interdit.

Autant de manifestations d'un «vent mauvais» qui ne font pour SOS racisme que montrer l'urgence qu'il y a pour la société à «retrouver sa capacité d'indignation».
Mardi 15 Juin 2010 - 18:33

C.Bl




Nouveau commentaire :
Twitter