Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Rumeurs : Nicolas Sarkozy aurait puni son conseiller Pierre Charon


Lundi 12 Avril 2010 modifié le Lundi 12 Avril 2010 - 17:41

«Pour que la peur change de camp, il fallait qu'il y ait une procédure judiciaire. Maintenant, on va voir s'il n'y a pas une espèce de complot organisé, avec des mouvements financiers, pourquoi pas» : coupable d'avoir relancé «l'affaire des rumeurs» avec ces propos accusateurs, le conseiller de l’Elysée Pierre Charon a été puni, croit savoir Le Figaro. (Le Parisien)




«Le chef de l'État a ainsi donné consigne à son secrétaire général, Claude Guéant, de suspendre la participation du conseiller Pierre Charon à la réunion quotidienne de l'état-major présidentiel», révèle lundi le quotidien. La semaine dernière, Le Point annonçait déjà que Pierre Charon avait reçu l'ordre de ne plus parler aux journalistes.

Carla Bruni-Sarkozy : «il a agi avec l'emportement de l'amitié»

Alors que les rumeurs étaient retombées dans l'oubli, Pierre Charon leur avait imprudemment redonné vie en les attribuant à «une sorte de complot» contre Nicolas Sarkozy, et en accusant Rachida Dati de les colporter dans tout Paris, ce qui avait provoqué la réaction indignée de l'ancienne Garde des Sceaux. La première dame, Carla Bruni-Sarkozy, avait elle même été obligée d'intervenir, mercredi sur Europe 1, pour démentir tout complot, expliquant que les rumeurs concernant leur couple étaient «insignifiantes» et n'avaient «aucune importance» pour eux. Concernant Pierre Charon, elle avait expliqué qu'il avait parlé «avec l'emportement de l'amitié». "En réalité, le président et son épouse sont furieux contre Pierre Charon, mais aussi, à degré moindre, contre Claude Guéant", croit savoir Le Figaro.
Lundi 12 Avril 2010 - 17:38

Le Parisien




Nouveau commentaire :
Twitter