Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Royal: le succès de la COP 22, un corollaire nécessaire de la réussite de la mise en œuvre de l’Accord de Paris


Lundi 16 Mai 2016 modifié le Mardi 17 Mai 2016 - 22:42

Le succès de la 22-ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques à Marrakech (COP22) est un ‘’corollaire nécessaire’’ de la réussite de la mise en œuvre de l’Accord de Paris, a souligné la présidente de la COP21, Ségolène Royal.




Ségolène Royal et Salaheddine Mezouar plantent un arbre à Bonn
Ségolène Royal et Salaheddine Mezouar plantent un arbre à Bonn
La ministre française de l’Environnement, qui intervenait lors de l’ouverture de la Conférence de Bonn sur le changement climatique, a exprimé l’engagement de la présidence française de travailler étroitement avec la future Présidence marocaine de la COP.

‘’La Présidence française travaille, sur tous les sujets, en étroite coordination avec la future Présidence marocaine, comme nous l’avions fait l’année dernière avec le Pérou’’, a-t-elle indiqué, se disant ‘’convaincue que cette continuité entre les Présidences nous permet de maintenir l’esprit constructif et positif qui s’est installé entre nous’’.

Mettant l’accent sur la contribution du Maroc dans la lutte contre le réchauffement climatique, Mme Royal a souligné que le Royaume a consenti énormément d’efforts dans le domaine des énergies renouvelables. ‘’Le Maroc a déjà joint les discours aux actes’’, a-t-elle fait remarquer, notant que ‘’c’est une vraie chance que le Maroc se soit positionné pour la COP 22’’.

Pour la présidente de la COP21, la prochaine étape est l’adhésion à l’accord de Paris par les procédures nationales, en vue d’une entrée en vigueur de cet Accord, dont tout semble indiquer qu’elle sera rapide.

‘’Il nous faut poursuivre la mobilisation pour que les politiques, les stratégies, les plans d’investissement et les projets soient – dès aujourd’hui – cohérents avec les objectifs du développement durable et avec les grands objectifs de l’Accord de Paris’’, a-t-elle souligné, notant que jusqu’à Marrakech, la priorité sera donnée à l’impulsion politique pour la ratification et la mise en œuvre des contributions nationales, des engagements financiers.

La Conférence de Bonn (16-26 mai) marque le début des 44-èmes sessions des organes subsidiaires de la CCNUCC (SBI et SBSTA) et la 1ère session de l’APA (Ad Hoc Working Group on the Paris Agreement).


(Avec MAP)

Lundi 16 Mai 2016 - 16:41





Nouveau commentaire :
Twitter