Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Réparer les caries sans la fraise du dentiste


Mardi 8 Novembre 2011 modifié le Mercredi 9 Novembre 2011 - 11:13




La fraise du dentiste ne sera peut-être bientôt plus le seul moyen pour soigner les caries. Une étude réalisée par des chercheurs de l'Université de Bâle et de l'institut Paul Scherrer ouvre de nouvelles perspectives pour soigner les dents: la dentine attaquée par les bactéries pourrait à l'avenir être reminéralisée par le biais de nanoparticules.

En cas de carie, maladie dentaire fréquente, les acides produits par les bactéries attaquent la dent et déminéralisent l'émail, la dentine et la racine, a communiqué mardi l'Université de Bâle. Tant que l'émail est en parfait état, une solution fluorée et une bonne hygiène suffisent à réparer les premiers dégâts. Mais lorsque les bactéries et les acides pénètrent plus profondément dans la dentine, le dentiste doit nettoyer la carie et combler le trou.

La dentine, tissu calcifié dur recouvert par l'émail, n'est pas constituée seulement de composés céramiques, mais également, pour un cinquième environ, de matériel organique. On soupçonnait déjà que ces composants organiques, en particulier la structure blanche ivoire formée par le collagène, demeuraient intacts en cas de dommage et que leur structure pouvait présenter une base en vue d'une reminéralisation.

En vue de tester cette hypothèse, les chercheurs dirigés par le professeur Bert Müller du "Biomaterials Science Center" de l'Université de Bâle ont utilisé une méthode de radiographie afin de comparer la densité de dents malades et saines.

Pour ce faire, ils ont scié des dents en fines rondelles de 0,2 à 0,5 millimètres et ont constaté que les bactéries responsables des caries ne détruisaient d'abord que les composés céramiques de la dent. Une partie considérable de la trame de collagène était au contraire préservée jusqu'à un stade précoce à moyen de carie.

Les scientifiques supposent donc que leur méthode permettra à l'avenir non seulement le développement d'un comblement biomimétique de la dent, mais également de traitements des caries basés sur la structure de collagène demeurée intact et la reminéralisation de la dentine par le biais de nanoparticules par exemple.

Mardi 8 Novembre 2011 - 19:33

AP




Nouveau commentaire :
Twitter