Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Renault-Tanger: Une conjonction d'intérêts stratégiques entre le Maroc et Renault (DG Renault Maroc)


Jeudi 9 Février 2012 modifié le Jeudi 9 Février 2012 - 15:46




Renault-Tanger: Une conjonction d'intérêts stratégiques entre le Maroc et Renault (DG Renault Maroc)
L'implantation d'une usine de Renault au Maroc représente une "conjonction d'intérêts stratégiques qui ont fait que le choix du site de Tanger-Med était idéal", a indiqué le Directeur Général de Renault Maroc, Michel Faivre-Duboz.

Interviewé par la radio Médi 1, M. Faivre-Duboz a affirmé que la compétitivité du site de Tanger, qui offre une position géographique avantageuse, proche du détroit de Gibraltar, représente une "opportunité exceptionnelle" qui s'est trouvée renforcée par le désir de "l'Etat marocain de raviver l'économie de sa zone nord". Ce positionnement, a-t-il assuré, a permis la mise en place d'une usine capable de servir le marché marocain, mais aussi plusieurs autres marchés, car le détroit "représente le carrefour de plusieurs routes maritimes".

Le port Tanger-Med offre une plate-forme "exceptionnelle" du fait qu'il permettra de recevoir des pièces pour la fabrication des véhicules, autant que pour leur exportation vers les marchés extérieurs, a-t-il poursuivi.

L'usine de Renault Tanger va "produire deux modèles de voitures inédites" a ajouté M. Faivre-Duboz, affirmant que le marché européen reste la première cible de cette unité de production, en raison de sa proximité. L'usine sera également capable de servir tous les marchés du pourtour méditerranéen et d'Amérique Latine, a-t-il annoncé.

L'usine, dont la capacité de production atteindra 60 véhicules par heure, devra générer près de 6.000 emplois directs et quelque 30.000 indirects, constitués essentiellement de sous-traitants, a ajouté le responsable Renault.

Le volet de la formation représente l'aspect le plus stratégique du démarrage de cette usine, a relevé M. faivre-Duboz, rappelant la mise en place par l'Etat de l'Institut de formation aux métiers de l'industrie automobile (IFMIA) qui dispense une formation "concrète et chargée", destinée à l'ensemble du personnel de cette unité de production, partant de chaque employé direct, passant par les agents de maitrise pour arriver à la direction.

Jeudi 9 Février 2012 - 15:43





Nouveau commentaire :
Twitter