Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 







Renault-Maroc célèbre la production du millionième véhicule à l’usine Renault-Nissan de Tanger


Mardi 11 Juillet 2017 modifié le Mercredi 12 Juillet 2017 - 01:34

Le Groupe Renault Maroc a célébré, lundi, la fabrication du millionième véhicule produit à l'usine Renault-Nissan de Tanger, un accomplissement remarquable à l’image des progrès réalisés dans l’automobile.




La production d’un million de véhicules en un peu plus de cinq années, depuis l’inauguration par le Roi Mohammed VI, le 9 février 2012 de l'usine Renault-Nissan Tanger, est un accomplissement remarquable à l’image des progrès réalisés dans l’automobile ces dernières années, une réussite d’un partenariat édifiant entre l’Etat marocain et le Groupe Renault et le fruit du travail de ses équipes, a affirmé le ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique, Moulay Hafid ElAlamy lors d'une cérémonie organisée à cette occasion.

"La réussite de Renault constitue une succes story que nous essayons de multiplier dans d'autres secteurs", a souligné M.ElAlamay, ajoutant qu’il s’agit d’une véritable locomotive pour l’ensemble des filières de l’automobile au Maroc. Dans ce même, M. ElAlamy a souligné que l’écosystème Renault, en cours de déploiement, est porteur de développement et de performance pour l’industrie automobile marocaine, faisant état de 868 millions d'euros d'investissement à réaliser et de 50.000 nouveaux emplois directs à créer, mais aussi de 1,5 milliard d'euros par an d'achats de pièces usinées au Maroc à l'horizon 2023, de 2 milliards d’euros à terme et de 65% d’intégration locale.

Le plan d'accélération industrielle offre à Renault et à ses fournisseurs les meilleurs conditions d’exercice de leurs activités, à savoir, un travail participatif et intense réalisé, une nouvelle dynamique collaborative et une articulation améliorée de notre production et de nombreuses opportunités à saisir par les opérateurs du secteur avec un important dispositif accompagnant leur déploiement", a-t-il ajouté.

De même, il a mis en relief les différentes réalisations du secteur, en l'occurrence le nombre d'usines opérationnels (177 usines actuellement contre 127 en 2014), le nombre d'emplois créés (150.059 emplois contre 73.000 en 201) et les chiffres d’affaires à l’export réalisés (60 milliards de dirhams contre 40 milliards de dirhams en 2014), notant que ces performances ne sauraient être concrétisées sans l’engagement indéfectible des différentes parties prenantes: Etat, secteur privé et partenaires sociaux".

Par ailleurs, il a précisé que la signature, lors de cette cérémonie, de la convention collective entre le Groupe et les partenaires sociaux est une action qui dénote de la volonté des deux parties d’œuvrer conjointement à assurer les conditions requises à l’atteinte des objectifs tracés.

De son côté, le Directeur général du Groupe Renault Maroc, Marc Nassif, a relevé que le Maroc joue aujourd’hui un rôle clé dans le système industriel mondial du Groupe Renault, ajoutant que les véhicules "made in Morocco" représentent plus de 10% des véhicules vendus par le Groupe dans le monde.

D’après le patron de Renault Maroc, le développement de l’industrie automobile au Maroc est rendu possible grâce à la forte volonté du Royaume, par le biais du Plan d’Accélération Industrielle porté par le ministère de tutelle, ainsi que des infrastructures à la hauteur de ses ambitions (Tanger Free Zone, Tanger Automotive City et le Port Tanger Méditerranée) qui font de la Région un pôle à la pointe, et qui permettent de faire du Maroc, une plateforme régionale de premier choix pour l’industrie automobile.

Dans le même sens, il a souligné que le Royaume du Maroc et le Groupe Renault partagent une longue histoire qui a connu un nouveau tournant avec la signature du Contrat de Performance Renault, sous la présidence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le 8 avril 2016 à Rabat.

Et de conclure que le Groupe Renault Maroc, qui célèbre aujourd’hui la fabrication du millionième véhicule dans l’usine de Tanger, une performance qui vient couronner la présence du Groupe dans le Royaume depuis bientôt 90 ans, continuera de jouer son rôle de locomotive de l’industrie automobile au Maroc.

Pour sa part, le secrétaire général de l'Union marocaine du travail (UMT), Miloudi Moukharik, a salué la réalisation de cette belle performance qui est le fruit des efforts de l’ensemble du personnel de l’Usine (direction, managers, cadres et ouvriers). Il a également mis l’accent sur la signature de la convention collective pour l’usine de Tanger, rendant hommage à l’esprit de partenariat, de dialogue et de concertation existant au sein de la direction de l’Usine.

Au total, 474.840 Sandero, 320.078 Dokker et 193.181 Loddy ont été fabriqués depuis le lancement de l’usine de Tanger en 2012. En plus de couvrir le marché marocain, les modèles fabriqués à l’usine de Tanger sont exportés vers plus de 73 destinations.

L’usine présente aujourd’hui une capacité de production de 340.000 véhicules. Véritable moteur économique au Maroc, l’usine Renault-Nissan de Tanger soutient le développement de la marque Dacia en exportant la majorité de sa production. Une Dacia sur 2 est produite au Maroc au sein des usines de Tanger et de la Somaca à Casablanca.

Le Groupe Renault, implanté au Maroc depuis 1928 est leader incontesté du marché national avec ses deux marques Dacia et Renault. 4 véhicules sur 10 vendus au Maroc sont commercialisés par le Groupe Renault. L’usine de Renault à Casablanca (SOMACA) fabrique des modèles Renault depuis 1966 et des modèles de la gamme Dacia depuis 2005.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence notamment du secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Industrie, de l’Investissement, du commerce et de l’économie numérique, chargé de l’Investissement, Othman El Ferdaous, du président de Tanger Med, Fouad Brini et du directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord.


Atlasinfo (avec MAP)
Mardi 11 Juillet 2017 - 09:50





Nouveau commentaire :
Twitter