Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Religious Freedom Center: le Maroc protège les droits des chrétiens, des juifs et des autres minorités religieuses


Vendredi 5 Février 2016 modifié le Vendredi 5 Février 2016 - 17:20




Religious Freedom Center: le Maroc protège les droits des chrétiens, des juifs et des autres minorités religieuses
Le Maroc constitue "l'exemple d'un pays qui protège les droits des minorités religieuses", a souligné, jeudi, Charles Haynes, directeur fondateur du Centre de la liberté religieuse (Religious Freedom Center) basé à Washington.

"Le Maroc est l'exemple d'un pays musulman qui protège les droits des chrétiens, des juifs et des autres minorités religieuses", a indiqué M. Haynes dans un article publié par le journal américain +Gazette Extra+, rappelant que le Royaume vient d'organiser une conférence "historique" sur la protection de la liberté religieuse en terre d'Islam avec la participation d'éminents oulémas musulmans venant des quatre coins du monde.

Il a, en outre, fait observer, que la déclaration ayant sanctionné les travaux de ce congrès, organisé du 25 au 27 janvier dernier dans la ville ocre, a réaffirmé les principes de la Charte de Médine qui a été rédigée à l'époque du Prophète et qui "garantit la liberté religieuse à tous abstraction faite de leur foi et leurs croyances".

M. Haynes, qui est également vice-président du Newseum Institute, a relevé que la déclaration de Marrakech a plaidé en faveur de "l'émergence d'un large courant social faisant justice aux minorités religieuses dans les sociétés musulmanes et suscitant une prise de conscience quant aux droits de ces minorités".

"La déclaration de Marrakech est l'illustration parfaite du message authentique de l'Islam en soutien à la liberté religieuse", a-t-il dit, ajoutant que la lutte contre l'extrémisme religieux, notamment parmi les jeunes est le défi qu'il faut désormais relever à travers des "réformes sociétales et des efforts en faveur de la paix".

Le directeur fondateur du Centre de la liberté religieuse a, par ailleurs, fait observer que les Américains ont besoin d'"entendre la voix authentique de l'Islam".

Placé sous le haut patronage du roi Mohammed VI, le congrès de Marrakech, organisé par le ministère des Habous et des Affaires islamiques et le Forum pour la Promotion de la paix dans les sociétés musulmanes, a connu la participation de nombreuses personnalités dont des ministres, Ouléma, chercheurs et représentants des religions concernées par la question relative au statut des minorités en terre d'Islam ainsi que des organisations internationales.

Vendredi 5 Février 2016 - 17:15





Nouveau commentaire :
Twitter