Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Régionalisation avancée: "Il est prévu de mettre au point des contrats-programmes entre l'Etat et les Régions" (discours royal)


Vendredi 6 Novembre 2015 modifié le Samedi 7 Novembre 2015 - 14:38




Le Roi Mohammed VI a affirmé vendredi soir que "pour illustrer la volonté de donner la primauté aux provinces du Sud dans le processus d'application de la régionalisation avancée, il est prévu de mettre au point des contrats-programmes entre l'Etat et les Régions".

Ces contrats-programmes vont définir les obligations de chaque partie pour la réalisation des projets de développement, a précisé le Souverain dans le discours prononcé l'occasion du 40e anniversaire de la Marche Verte.

Le Roi a appelé, le gouvernement à activer la mise en œuvre des dispositions juridiques relatives au transfert des compétences du centre vers les régions du sud, et à soutenir celles-ci en leur affectant les compétences humaines et les ressources matérielles nécessaires, dans la perspective de la généralisation de cette expérience parmi les autres régions du Royaume.

« Il convient aussi, a-t-il poursuivi, d'accélérer l'élaboration d'une véritable charte de déconcentration administrative, qui confère aux services régionaux les prérogatives nécessaires pour assurer la gestion des affaires des régions au niveau local.

Le Roi a tenu à souligner la nécessité d'impliquer les populations, en assurant des espaces et des mécanismes permanents pour le dialogue et la concertation, leur permettant de s'approprier les programmes et de s'investir dans leur réalisation.

"Ainsi, nous mettons les habitants de nos provinces du Sud et leurs représentants devant leurs responsabilités, maintenant que nous leur avons assuré les mécanismes institutionnels et de développement pour gérer leurs affaires et répondre à leurs besoins'', a-t-il ajouté.

La légitimité démocratique et populaire que les élus ont acquise fait d'eux les représentants authentiques des populations des provinces du Sud, tant au niveau des institutions nationales que dans leurs rapports avec la communauté internationale, a affirmé le Souverain, rappelant que le Maroc, en mettant en application la régionalisation avancée, ne fait que conforter sa crédibilité et réaffirmer le respect de ses engagements.

"Lorsque le Maroc fait une promesse, il la tient par l'acte et la parole. Il ne s'engage que sur ce qu'il peut honorer", a-t-il assuré, rappelant que le Maroc a promis d'appliquer la régionalisation avancée et qu'aujourd'hui "c'est une réalité tangible, avec ses institutions et leurs attributions respectives".

"Nous ne brandissons pas de slogans creux, pas plus que nous ne vendons d'illusions comme le font les autres. En revanche, nous souscrivons des engagements et nous les respectons et veillons à leur concrétisation sur le terrain", a dit le souverain.

"En entreprenant l'application de cette régionalisation et de ce modèle de développement, le Maroc veut donner de plus grandes chances à la recherche d'une solution définitive au conflit artificiel autour de notre intégrité territoriale", a –t-il relevé.

"Fermement convaincu de la justesse de notre Cause, le Maroc a répondu favorablement, en 2007, à l'appel lancé par la communauté internationale pour avancer des propositions permettant de sortir de l'impasse où l'affaire se trouve désormais", a rappelé le souverain, ajoutant à cet égard que le Maroc a présenté l'Initiative d'autonomie pour les provinces du Sud, dont la communauté internationale a reconnu le sérieux et la crédibilité.

"Comme Je l'ai affirmé dans le Discours de la Marche Verte de l'année dernière, cette Initiative est le maximum que le Maroc peut offrir. Son application reste tributaire de l'impératif de parvenir à une solution politique définitive dans le cadre des Nations Unies", a-t-il dit, soulignant qu’"Il se leurre celui qui attend du Maroc qu'il fasse une tout autre concession. Car le Maroc a tout donné. Il a donné la vie de ses enfants pour défendre le Sahara", a souligné le Souverain.

Il a précisé dans ce cadre que "le Maroc refuse toute aventure aux conséquences incertaines, potentiellement dangereuses, ou toute autre proposition creuse ne servant à rien d'autre qu'à torpiller la dynamique positive enclenchée par l'Initiative d'autonomie".

Vendredi 6 Novembre 2015 - 23:56





Nouveau commentaire :
Twitter