Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Régionales : Nicolas Sarkozy froissé par Valérie Pécresse


Dimanche 27 Septembre 2015 modifié le Dimanche 27 Septembre 2015 - 21:34

Son nom était trop petit ! Le carton d'invitation au meeting de la candidate à la région Ile-de-France a blessé l'ego de l'ex-président, relève le "JDD".




Frictions chez Les Républicains où, en pleine campagne électorale pour les élections régionales, les questions d'ego peuvent vite prendre le dessus. Le JDD révèle dans son édition du jour que Nicolas Sarkozy n'aurait pas apprécié de voir, sur le carton d'invitation de Valérie Pécresse à son meeting de dimanche, son nom figurer au même niveau que celui d'Alain Juppé, François Fillon, Bruno Le Maire, Jean-Christophe Lagarde et Marielle de Sarnez. Explications.

La candidate Les Républicains à la présidence de la région Ile-de-France organisait ce dimanche un meeting de campagne au Pavillon Baltard, à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne). Pour la soutenir, elle avait invité les principaux ténors de son parti et ceux des partis alliés. Sur le premier carton d'invitation, que s'est procuré le JDD, le nom de Nicolas Sarkozy apparaissait au même niveau - même taille de police - que ceux des autres invités. Il n'en fallait pas plus pour vexer l'ex-chef de l'État.

La course à la primaire ?

Toujours selon le JDD, Nicolas Sarkozy se serait plaint auprès du directeur de campagne de Valérie Pécresse, Patrick Stefanini, invoquant une "provocation", ainsi qu'auprès de François Fillon. "Il a été vexé par le carton", a confié à l'hebdomadaire un élu Les Républicains. Un second carton d'invitation a donc été envoyé. Sur ce dernier, le nom de Nicolas Sarkozy apparaît "deux fois plus gros", rapporte au JDD ce même élu.

En tant qu'ancien président de la République, le nom de Nicolas Sarkozy se devait d'être placé au-dessus de tous les autres, si l'on en croit le "protocole". Car, oui, il s'agissait bien d'un meeting de campagne pour les élections régionales et non d'un meeting de campagne pour la primaire de la droite et du centre. Vraiment ?

Pas si sûr, selon Nathalie Kosciusko-Morizet, elle aussi candidate à la primaire. Grande absente du meeting de Valérie Pécresse ce dimanche, elle a déclaré ne pas voir "où est la cohérence quand on dit la priorité, ce sont les régionales' et que l'on fait un meeting qui est un meeting de la primaire", rapporte le JDD.
Dimanche 27 Septembre 2015 - 15:20

Source Le Point




Nouveau commentaire :
Twitter