Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Réchauffement climatique: Les glaciaires d'Amérique du sud et d'Alaska fondent plus rapidement (PNUE)


Mardi 7 Décembre 2010 modifié le Mercredi 8 Décembre 2010 - 11:47

Les glaciaires d'Amérique du sud et de l'Alaska fondent plus rapidement que ceux d'Europe, sous l'effet du réchauffement climatique, a fait savoir, mardi, un nouveau rapport du Programme de l'ONU pour l'environnement (PNUE) rendu public à Cancun.




Réchauffement climatique: Les glaciaires d'Amérique du sud et d'Alaska fondent plus rapidement (PNUE)
Les scientifiques avertissent que les glaciaires de basse altitude, qui sont vitaux pour la vie des communautés proches, risquent de disparaître au cours des prochaines décennies, ajoute le rapport publié en marge de la 16ème Conférence de l'ONU sur les changements climatiques (COP16).

Les glaciaires de la Patagonie, qui couvrent une partie de l'Argentine et du Chili, et ceux de l'Alaska fondent beaucoup plus rapidement et depuis longtemps, en comparaison avec d'autres parties du Globe. Ils sont suivis en cela par les glaciaires du nord-ouest des Etats Unis et du sud-ouest du Canada, les hautes montagnes d'Asie, l'Arctique et les Andes. De même, les glaciaires d'Europe, qui avaient vu leur volume augmenté depuis la décennie 70, ont enregistré un revirement de tendance à partir de l'automne 2000, souligne le rapport.

''Le cumul des connaissances nous a montrés que la tendance générale évidente de la fonte des glaciaires est liée au réchauffement climatique'', souligne le directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner.

''Ce rapport souligne une tendance globale, observée pendant plusieurs décennie dans diverses régions de la Planète, et qui a des implications à court et long termes sur un nombre considérable de personnes en matière d'approvisionnement en eau et en terme de vulnérabilité''.

Immédiatement après la publication de ce rapport du PNUE, l'ONG international Oxfam, présente à Cancun, a fait savoir que ''ce rapport est un rappel brutal aux négociateurs (dans le cadre de la COP16) que les effets du changement climatique affectent déjà les communautés et devrait s'aggraver'' à l'avenir.

''Nous avons besoin de voir des progrès dans les négociations à Cancun, en particulier dans la création d'un Fonds pour le climat juste, afin que les collectivités exposées à la fonte des glaciaires, aux pénuries d'eau et aux inondations puissent se protéger et que nous puissions réduire les émissions de gaz avec l'urgence requise''.



(Avec MAP)
Mardi 7 Décembre 2010 - 21:11






1.Posté par shi le 07/12/2010 22:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le meilleur moyen de réduire l'émission de CO2 et surtout du Méthane, c'est de manger moins de viande dès que possible

2.Posté par marcaurel le 08/12/2010 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si rechauffement climatique il y a:
- l'effet de serre n'y participe qu'en faible proportion (la vapeur d'eau represente 96.7%) par rapport aux effet direct et indirect de l'irradiance solaire
- le CO2 (3.7% des Gaz à effet de serre) n'y est pour rien
- et celui emis pas l'homme (3.4% du CO2 atmo) encore moins...
L'ONU continue à jouer sur cette fraude scientifique pour masquer les vrais problèmes ecologiques! (ou pour trouver un moyen de globaliser la gouvernance mondiale?)

Nouveau commentaire :
Twitter