Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Rassemblement devant une mosquée près de Lyon en protestation contre l'islamophobie en France


Mardi 13 Août 2013 modifié le Mercredi 14 Août 2013 - 00:35

Un jeune militaire qui avait comme projet d'attaquer une mosquée en banlieue lyonnaise, celle de Vénissieux, a été déféré devant la section anti-terroriste du parquet de Paris et mis en examen. Kamel Kabtane, le recteur de la grande mosquée de Lyon, appelle à un rassemblement lundi soir devant la mosquée des Minguettes.




Rassemblement devant une mosquée près de Lyon en protestation contre l'islamophobie en France
Quelque 150 musulmans se sont rassemblés devant une mosquée près de Lyon, pour protester contre l'islamophobie montante en France après l'arrestation d'un militaire qui projetait, le jour de l'Aid Al Fitr, de tirer sur ce lieu de culte musulman.

"Les musulmans ont peur aujourd'hui, les femmes voilées n'osent plus sortir", s'est insurgé Abdelaziz Chaambi, de la coordination contre le racisme et l'islamophobie, devant de nombreux journalistes présents devant la mosquée.

Lors de ce rassemblement pacifique, le recteur de la grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, a fait part de l'inquiétude des musulmans de France face à la montée de l'islamophobie en France, soulignant que le militaire avait une volonté délibérée de tuer.

L'homme de 23 ans interpellé près de Lyon peu de temps après sa tentative de tirer sur la mosquée, est connu des services de police. Il avait lancé en 2012 un cocktail Molotov sur la mosquée de Libourne, en Gironde (sud-ouest).

Décrit comme "proche des idées de l'extrême droite radicale", le militaire a été mis en examen et placé en détention préventive pour "détention de munitions de quatrième catégorie en relation avec une entreprise terroriste" et "dégradation de lieu de culte en relation avec une entreprise terroriste", a-t-on indiqué de source judiciaire.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls avait réitéré auparavant "son engagement le plus résolu à lutter contre toutes les violences s'inspirant des idéologies les plus extrémistes, qui portent atteinte aux valeurs de la République et qui ont pour seul objectif de créer des tensions dans la société et de propager un climat de haine", selon un communiqué de son département.
Mardi 13 Août 2013 - 16:52





Nouveau commentaire :
Twitter