Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Rafle de Vel' d'Hiv: Marine Le Pen procède à "un raidissement volontaire de sa campagne" (CRIF)


Lundi 10 Avril 2017 modifié le Lundi 10 Avril 2017 - 11:36

Yonathan Arfi, vice-président du Crif, a dénoncé les propos de Marine Le Pen qui a estimé que la France "n'est pas responsable du Vel' d'Hiv'".




Interrogée sur la rafle du Vel' d'Hiv' dimanche sur France 3, la candidate du Front national à l'élection présidentielle a estimé que la France n'était "pas responsable".

La rafle du Vél’ d’Hiv a vu, le 16 juillet 1942, 4 500 policiers et gendarmes français arrêter plus de 13 000 de leurs compatriotes, hommes, femmes et enfants juifs, pour le compte de l’occupant nazi. La plupart furent déportés dans des camps, en France puis en Allemagne, et ne revinrent jamais.

"C'est évidemment une position traditionnelle du Front national. C'est une manière d'inscrire le FN durant cette campagne présidentielle dans sa traditionnelle vichyste et collaborationniste", a réagi Yonathan Arfi sur Europe 1.

Pour lui, il ne s'agit donc pas d'un dérapage de la part de Marine Le Pen : "Marine Le Pen est parfaitement consciente de ce qu'elle fait. Je crois que cela correspond à un raidissement volontaire de sa campagne".

"Nous sommes au premier jour de la campagne officielle et les sondages se resserrent. Elle se sent sous la menace de ses poursuivants et face à cela elle ressent le besoin de mobiliser les plus radicaux des soutiens traditionnels du FN. Pour cela, la question du rapport à la Seconde Guerre mondiale et à la Shoah est un marqueur politique fort au sein du Front national", a-t-il ajouté.

Lundi 10 Avril 2017 - 10:07





Nouveau commentaire :
Twitter