Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Quinze experts marocains vont siéger dans des comités intergouvernementaux du Conseil de l'Europe


Jeudi 4 Février 2016 modifié le Jeudi 4 Février 2016 - 11:01

Quinze experts marocains viennent d'être désignés par leurs départements respectifs pour siéger dans des comités intergouvernementaux du Conseil de l'Europe (CdE) dans le cadre de la mise en œuvre du plan d'action 2015-2017 du Partenariat de voisinage, apprend-on jeudi à Strasbourg.




La désignation des experts marocains qui seront amenés à participer, en tant qu'observateurs, à certaines parties des réunions desdits comités a été sollicitée par le Conseil de l'Europe dans le cadre du partenariat de voisinage, a indiqué à la MAP, M. Mohamed Arrouchi, Consul général du Maroc, chargé des relations avec le Conseil de l'Europe.

Ainsi, au titre de ces désignations, on compte un représentant du Ministère de l'Economie et des Finances pour le Comité d'experts sur l'évaluation des mesures de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, un représentant du Ministère de la Santé pour le Comité des parties de la Convention du CdE contre le trafic d'organes humains et trois représentants du Ministère de l'Intérieur au Comité d'experts sur le terrorisme, de la Conférence des parties à la Convention du CdE relative au blanchiment, au Dépistage, à la Saisie et à la Confiscation des produits du Crime et au Financement du Terrorisme et au Comité de la Convention Cybercriminalité.

Dans ce même cadre, il y a lieu de citer aussi un représentant de la Délégation interministérielle aux Droits de l'Homme au Comité directeur pour les droits de l'homme et ses structures subordonnées et neuf experts du Ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement Social qui devront siéger notamment à la Commission pour l'égalité entre les femmes et les hommes, au Comité d'experts sur la stratégie du CdE sur les droits de l'Enfant, au Comité de la Convention européenne sur la reconnaissance et l'exécution des décisions en matière de garde des enfants et le rétablissement de la garde des enfants, au Comité permanent de la Convention européenne sur l'exercice des droits des enfants, au Comité des Parties de la Convention du CdE sur la lutte contre la traite des êtres humains, au Comité des Parties de la Convention du CdE sur la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels et au Comité des Parties de la Convention sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique.

Lancée à la faveur du Statut Avancé du Maroc auprès de l'UE (Octobre 2008), la relation du Royaume avec le Conseil de l'Europe s'est traduite par une implication croissante de tous les acteurs marocains, gouvernementaux, parlementaires et non gouvernementaux dans la concrétisation de diverses pistes de coopération avec cette institution, notamment à travers l'adhésion à plusieurs accords partiels du Conseil, où le Maroc est membre à part entière ou jouit du statut d'observateur et l'octroi au Parlement marocain, en 2011, du statut de partenaire pour la démocratie auprès de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE).

Cette relation s'est renforcée davantage dans la mise en œuvre de la première phase du programme de voisinage (2012-2014), financé par l'Union européenne et mis en œuvre par le Conseil et dont les résultats positifs particulièrement avec le Maroc ont grandement contribué à la reconduction de ce programme, sous l'intitulé Programme Sud II, la consolidation de ses ressources ainsi que son extension pour couvrir divers domaines d'intérêt commun.
Jeudi 4 Février 2016 - 10:56





Nouveau commentaire :
Twitter