Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Quand j'écoute RTL, je sais que je suis pour la peine de mort, le vote FN, contre l'avortement et le racisme antiblanc


Jeudi 7 Avril 2011 modifié le Jeudi 7 Avril 2011 - 15:05




Depuis quelques semaines, je me livre à une expérience incroyable, qui a changé ma vie. Je n'écoute plus que les éditoriaux et les débats de RTL. Je suis accro à Zemmour, Lévy, Rioufol, Ménard et les autres, Tillinac, Bosselut et compagnie... "Z comme Zemmour" m'aide à bien débuter ma journée qui s'achève avec "On refait le monde" en passant par la "Langue de VIP". Au début, l'esprit déformé par un culture bobo devenue carcan mental, je me suis contraint à n'écouter que ces gens, de temps en temps, je résistais à la tentation de me faire un petit snif de Pascale Clark, mais au fil des jours, la contrainte est devenue plaisir. Comme une libération.

Ces jours passés à n'écouter que les chroniqueurs et éditorialistes vedettes de RTL ont changé le cours de ma vie. D'une certaine façon, je me sens plus français qu'avant. Je le confesse : j'ai été libéré du carcan bobo-socialo-gaucho-droitdelhommiste imposé par la bien-pensance-libéralo-communiste-multiculturaliste-laïcarde qui a censuré depuis 1944, et sans discontinuer, les porte-voix de la "vraie France".

Je suis libéré. Et ma parole avec. Mon point de vue en a été bouleversé. Je vous livre donc le petit inventaire en forme de bilan de que pense aujourd'hui le vrai Français régénéré que je suis devenu, grâce aux éditorialistes officiant sur RTL :

- Je suis pour le rétablissement de la guillotine. Comme Ménard.
- Je suis pour que l'on dise que les jeunes rebeux à casquette qui ne trouvent pas de travail, c'est normal. Comme Tillinac.
- Je suis pour que l'on dénonce l'omniprésence des femmes emburqées qui constituent la 5e colonne de l'islamisme. Comme Lévy.
-Je suis pour que l'on dise que si nos enfants deviennent homosexuels, c'est grave et difficilement supportable et que leur vie sera foutue. Comme Ménard.
- Je suis pour que l'on déplore la mort de centaines de milliers d'enfants par an, et ce depuis 1975, à cause de la loi Veil sur l'avortement. Comme Zemmour.
- Je suis pour une bonne guerre en Libye, parce que la démocratie à l'européenne c'est trop angéliste et donc trop mou quand il faut aller casser de l'arabe dictateur. Comme Rioufol.
- Je suis pour que l'on décrète l'état de guerre civile et que l'on envoie sans tarder l'armée dans les cités où se produisent des faits divers impliquant des maghrébins. Comme Lévy.
- Je suis pour que l'on défende le principe du vote FN, car il est sain que l'on puisse voter pour un parti héritier du pire du pire de l'extrême droite française depuis 1789. Comme Ménard.
- Je suis pour que l'on combatte le multiculturalisme qui mène inévitablement à l'instauration de tribunaux iislamiques comme en Angleterre. Comme Lévy.
- Je suis pour la dénonciation du racisme anti-blanc, de plus en plus répandu, c'est bien connu, sauf pour le MRAP et SOS Racisme. Comme Rioufol.
- Je suis pour que l'on dénonce les lubies de papi Hessel, ce gâteux qui veut nous imposer son programme du Conseil national de la Résistance, vieux machin qui nous gonfle avec ses idées sociales utopistes. Comme Zemmour.


Cette liste n'est pas limitative et montre à quel point j'ai retrouvé la liberté d'expression. C'est si bon d'être Français comme le sont, sur RTL, les Lévy, Ménard, Tillinac, Rioufol et compagnie. C'est si bon de dire enfin ce que l'on pense des jeunes, des arabes, des musulmans, des mosquées, du FN, du racisme anti-blanc, de l'antiracisme, de l'avortement, des homos... Je me sens si libre ! Enfin !

En revanche, cette liberté, nouvellement reconquise grâce à mes idoles dénonciatrices d'un siècle de bien pensance, s'accompagne d'un étrange sentiment. Dans la rue, j'ai peur de tout le monde désormais : des jeunes, des casquettes, des barbus, des arabes, des noirs, des femmes avec un foulard sur la tête (c'est donc cela la burqa ?) bref, de tous ceux qui ne sont pas vieux et blancs. Du fait de la ligne éditoriale de RTL et du discours de ses chroniqueurs, je sais que le cauchemar a déjà commencé, que les envahisseurs sont déjà là et je me dis que je dois les remercier, ces salvateurs délateurs : grâce à eux, la France a peur.


(Publié dans son blog du Post le 07 avril 2011)
Jeudi 7 Avril 2011 - 14:45

Bruno Roger-Petit -Journaliste