Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Quand Francken pointait les "p*** de Marocains" de Bruxelles


Vendredi 17 Octobre 2014 modifié le Samedi 18 Octobre 2014 - 10:17

Des excuses ou la démission. Sous la pression du Premier ministre Charles Michel, le secrétaire d'état Theo Francken (N-VA) a présenté ses excuses devant la Chambre suite au tollé causé ces derniers jours. Par cet acte, Francken a sauvé sa peau mais d'autres bribes de son passé continuent à le hanter, révèle De Morgen.




"J'ai conscience d'avoir heurté certaines personnes. Ce n'était pas mon intention. Je tiens à m'excuser. Je puis vous garantir que je serai un secrétaire d'Etat dans l'intérêt de tous nos concitoyens", a déclaré Theo Francken à la Chambre jeudi.

Le climat tendu qui régnait à la Chambre jusqu'alors s'est à peine apaisé que déjà, Francken est à nouveau rattrapé par des propos tenus dans le passé. Il s'agit une nouvelle fois d'un mail envoyé à un groupe d'amis au sein de la N-VA: le VNV pour "Vlaams Nationale Vrienden" et dans lequel il écrivait:

"Bouter tous les musulmans hors de Bruxelles? Ce serait drôle ;-)"

"Le fait que les homos soient traités de façon de plus en plus agressive, par exemple à Bruxelles, est dû au nombre élevé d'islamistes et de p*** de marocains et n'a rien à voir avec nous (...) Ironique, mais que pouvons-nous faire? Bouter tous les musulmans hors de Bruxelles? Ce serait drôle ;-)", écrit Theo Francken dans ce courriel daté du 2 mai 2007.

Certes, le mail avait déjà été révélé par la presse et Theo Francken avait à l'époque présenté ses excuses pour des mots qu'il qualifiait lui-même de "malheureux". Des propos qui résonnent cependant d'une toute autre manière aujourd'hui, alors que Theo Francken est désormais responsable du portefeuille de l'Immigration. La N-VA aurait-elle un problème de casting avec ses membres? A fortiori ceux qu'elle envoie au gouvernement? La réponse semble claire.


Vendredi 17 Octobre 2014 - 15:21

Source 7sur7




Nouveau commentaire :
Twitter