Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Propos d'Eric Zemmour : ouverture d'une enquête pour "apologie du terrorisme"


Vendredi 7 Octobre 2016 modifié le Samedi 8 Octobre 2016 - 23:39

Le parquet de Paris a ouvert vendredi une enquête préliminaire pour apologie du terrorisme après une interview du polémiste français Eric Zemmour sur les auteurs des attentats perpétrés le 13 novembre 2015 à Paris, publiée jeudi dans le mensuel français "Causeur".




Propos d'Eric Zemmour : ouverture d'une enquête pour "apologie du terrorisme"
Dans cette interview, l'essayiste français dit "respecter les djihadistes prêts à mourir pour ce en quoi ils croient, ce dont nous ne sommes plus capables".

"Je prends l'islam au sérieux, je ne le méprise pas! Je ne pense pas que les jihadistes soient des abrutis ou des fous. L'histoire, c'est ainsi, des innocents meurent. Quand des gens agissent parce qu'ils pensent que leurs morts le leur demandent, il y a quelque chose de respectable. Combattons-les, mais arrêtons de les mépriser", a-t-il indiqué dans cet entretien.

Ces propos ont été vigoureusement dénoncés par des organisations et des familles de victimes des récents attentats qui ont ensanglanté la France.

L'avocate Samia Maktouf, qui représente ces familles, avait saisi le procureur de la République de Paris pour apologie du terrorisme, soulignant que l'auteur de ces propos, qui s'inscrivent dans l'absence de respect des familles et dans l'insulte de la mémoire des victimes, glorifie l'acte criminel.

L'association antiraciste SOS Racisme, qui a déposé un signalement auprès du Parquet de Paris pour apologie du terrorisme, a condamné fermement les propos d'Eric Zemmour, notant qu'ils sont intolérables en ce qu’ils justifient l’injustifiable et blessent les victimes du terrorisme et leurs proches.

Malgré plusieurs condamnations pour incitation à la haine raciale, en février 2011 et en décembre 2015, Eric Zemmour "se voit toujours offrir la possibilité de déverser sa haine sur les antennes et à l’écrit", a déploré l'association.
Vendredi 7 Octobre 2016 - 22:23





Nouveau commentaire :
Twitter