Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Projet marocain d'énergie solaire : Les entreprises belges prennent la température


Dimanche 28 Mars 2010 modifié le Dimanche 28 Mars 2010 - 22:24

Un consortium d’entreprises belges, en visite au Maroc depuis une semaine a pris connaissance du projet de production d’électricité solaire de 2.000 mégawatts d’ici 2020. Si ces entreprises ont reconnu ne pas pouvoir prendre globalement en charge ce projet, elles ont toutefois affirmé pouvoir livrer une partie de la technologie nécessaire à sa réalisation.




Projet marocain d'énergie solaire : Les entreprises belges prennent la température
Le projet marocain de production d’électricité d’origine solaire d’ici 2020, à hauteur de 2.000 mégawatts, a été présenté lundi dernier à une délégation d’entrepreneurs belges, par Amina Benkhadra, ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement.

Ces entrepreneurs avouent pouvoir livrer une partie de la technologie nécessaire à la réalisation du projet.

Décomposé en cinq parcs solaires, Ouarzazate, Aïn Beni Mathar, Boujdour, Foum El Oued et Sebkha Takh, dans les provinces du Sud, le projet solaire marocain représente un investissement de 9 milliards de dollars.

10%

Le projet solaire marocain devrait permettre de couvrir 10% de la demande nationale d’électricité. Il représente aussi un gage d’efficacité énergétique.

“Notre ambition de porter, à l'horizon 2020, la contribution des énergies renouvelables à 12,5% de notre consommation en énergie primaire et de réaliser le même pourcentage en efficacité énergétique, converge avec les objectifs des 3x20 du paquet climat énergie de l'Union européenne”, leur a fait comprendre, Amina Benkhadra, ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement.

Une partie des solutions...

Mardi, François de Hemptine, président d’ Executive Business Plateform, un rassemblement de 80 entreprises belges actives dans les solutions technologiques liées aux énergies renouvelables, a fait savoir que “le potentiel est là et les défis technologiques aussi”. Toutefois, les entreprises belges, en visite de prospection, n’ont pas les solutions pour un projet global”, a-t-il souligné.

“Les entreprises belges ne sont pas pour l’instant capables de répondre à un projet global mais elles ont des compétences techniques dans des parties de projet comme la livraison de transformateurs, de miroirs, des ensembliers, des systèmes de test…”, a-t-il ajouté.

A l’en croire, les entreprises belges ont proposé leurs services aux autorités marocaines qui se chargeront d’identifier celles dont elles auront besoin en fonction de la technologie qui va être choisie pour le projet solaire marocain. Précisant qu’il est trop tôt pour dire combien d’entreprises belges peuvent participer au projet, François de Hemptine rappelle: “on est en mission de prospection, on veut prendre la température”.


Kisito Ndour, 24.03.10
Dimanche 28 Mars 2010 - 22:13





Nouveau commentaire :
Twitter