Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Projet Renault: le Maroc affirme son leadership à l'échelle africaine (Economiste suisse)


Samedi 9 Avril 2016 modifié le Samedi 9 Avril 2016 - 16:04




En accueillant un énième mégaprojet de l'industrie automobile, le Maroc affirme son leadership à l'échelle du continent africain en tant que pôle de stabilité et de prospérité, a souligné l'économiste suisse Jean-Marc Maillard.

"C'est une excellente nouvelle pour l'image de marque du Royaume, devenu en quelques années un pays d'accueil de projets industriels parmi les plus ambitieux", a déclaré l'expert à la MAP en réaction au lancement par le Roi Mohammed VI du projet "Ecosystème Renault" vendredi à Rabat.

Il a indiqué que le Maroc conforte sa place comme une terre favorable à l'investissement à l'échelle africaine en offrant les conditions-cadre idéales à cet effet, des infrastructures de haut niveau, ainsi qu'une main d'œuvre hautement qualifiée.

Ce n'est pas fortuit, a fait observer M. Maillard, si le Royaume demeure depuis des années en tête du classement des pays africains les plus mondialisés, d'après l'indice du prestigieux institut suisse KOF. Il a dans ce contexte mis l'accent sur l'effort colossal engagé, sous l'impulsion du Roi, pour le développement d'infrastructures logistiques adaptées et la promotion de compétences humaines au diapason des nouvelles exigences dans des métiers aussi pointus que l'aéronautique, l'électronique et l'automobile.

Le projet "Ecosystème Renault", qui mobilise des investissements de 10 milliards de dirhams en vue de développer une plateforme mondiale d'approvisionnement, devra générer un chiffre d'affaires additionnel de 20 milliards DH par an, triplant ainsi le montant des achats par le constructeur Renault, de pièces fabriquées sur le territoire marocain.

Cet écosystème permettra de tripler les emplois générés par le géant de l'automobile, en créant 50.000 nouveaux emplois permanents, sachant que la formation des nouveaux cadres sera assurée par les dispositifs déjà éprouvés, dont dispose le secteur automobile national.
Samedi 9 Avril 2016 - 15:06





Nouveau commentaire :
Twitter