Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Problème de contamination chimique dans les piscines


Jeudi 10 Juin 2010 modifié le Jeudi 10 Juin 2010 - 18:13




Problème de contamination chimique dans les piscines
L'agence sanitaire environnement-travail (Afsset) recommande "plus d'hygiène et une meilleure maîtrise de la qualité de l?eau et de l'air" dans les piscines publiques, où se forment des "contaminants chimiques nocifs" susceptibles d'entraîner des troubles.

Dans un rapport d'expertise publié jeudi, elle appelle à la vigilance les travailleurs, les nageurs de haut niveau et les très jeunes enfants.

Jusqu'à maintenant, les études avaient surtout porté sur les problèmes de contamination microbienne dans les piscines, à l'origine de mycoses, verrues ou diarrhées, voire otites ou troubles intestinaux, indique-t-on à l'Afsset.

Pour cette expertise, l'Agence sanitaire s'est intéressée particulièrement à l'effet des produits chimiques de désinfection utilisés pour justement limiter les risques provoqués par les micro-organismes.

Selon ce rapport, le risque prépondérant dans les piscines publiques est maintenant chimique : les produits de désinfection de l'eau, dérivés du chlore, du brome ou de l'ozone, "se recombinent avec la matière organique apportée dans l?eau par les baigneurs et forment des sous-produits qui sont des contaminants chimiques nocifs", indique un communiqué.

L'Afsset cite, parmi ces sous-produits, le chloroforme et les trichloramines, possiblement cancérigènes. Mais "le risque cancérigène lié à l'exposition de chaque sous-produit de désinfection, pris séparément, est négligeable pour toutes les catégories de populations considérées", note l'Afsset dans son avis.

Cependant, selon elle, il est difficile de faire une évaluation de toxicité faute de pouvoir apprécier les effets éventuels de l'addition des produits.

A tout le moins, ces composés, selon le rapport, "peuvent atteindre des taux capables d'entraîner des troubles respiratoires (asthme, bronchites, etc.), cutanés (eczéma) et oculaires", notamment chez les personnes fréquentant régulièrement les piscines, ainsi que les très jeunes enfants.
Jeudi 10 Juin 2010 - 18:07

avec agence




Nouveau commentaire :
Twitter