Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Primaires à gauche : Taubira peut "rassembler largement", estime Filippetti


Mercredi 27 Janvier 2016 modifié le Jeudi 28 Janvier 2016 - 08:53

"Elle a retrouvé sa liberté et, évidemment, elle a de grandes choses à faire dès demain avec nous et sans nous", a déclaré l'ancienne ministre.




Sur Canal + l'ex-ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a réagi à la démission de Christiane Taubira, estimant qu'en cas de primaires à gauche, la garde des Sceaux "peut rassembler largement". "Pourquoi pas ? C'est sûr que, pour l'instant, ça manque un peu de femmes, c'est bien", a répondu Aurélie Filippetti qui était interrogée sur l'éventualité d'une candidature de Christiane Taubira à des primaires à gauche. "Elle peut rassembler largement", a poursuivi l'ancienne ministre de la Culture. "Elle a retrouvé sa liberté et, évidemment, elle a de grandes choses à faire dès demain avec nous et sans nous. C'est à elle d'en décider, bien sûr", a-t-elle ajouté.

"Un débat démocratique sur les idées"

"Il faut qu'on organise un débat autour des primaires de la gauche, des gauches et des écologistes, des primaires des idées, pas forcément simplement pour parler d'une personne mais surtout d'un projet, d'une vision (...) et comment on fait pour que ceux qui seront élus demain mettent réellement en oeuvre ce pour quoi ils se sont engagés", a développé Aurélie Filippetti. Une candidature éventuelle de Christiane Taubira à de telles primaires ne porterait-elle pas préjudice à une candidature d'Arnaud Montebourg ? relance la journaliste.

"Il n'y a pas de caillou dans la chaussure de personne parce que en fait tous ces gens travaillent dans la même direction", a évacué Aurélie Filippetti. "J'attends qu'on ait un débat démocratique sur les idées, sur ce que l'on veut faire et surtout que l'on cherche à réconcilier ce que l'on dit avec ce que pensent nos électeurs. Il faut arrêter de faire une politique pour finalement ceux qui ne vous ont pas élus", a souligné l'ancienne ministre. "J'ai l'impression que c'est cela aujourd'hui la ligne de force de la communication politique de ce gouvernement. Je suis un petit peu étonnée. Il faut se rappeler aussi qui vous a fait roi", a-t-elle conclu.
Mercredi 27 Janvier 2016 - 22:46

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter