Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Prêt de 35 millions d’euros à BMCE Bank of Africa en faveur de l’efficacité énergétique au Maroc


Mercredi 12 Octobre 2016 modifié le Mercredi 12 Octobre 2016 - 22:24

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), l’Agence française de développement (AFD) et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont accordé un prêt de 35 millions d’euros à la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE Bank of Africa) et à sa filiale de crédit-bail Maghrebail, a indiqué la BERD dans un communiqué rendu public mercredi à Londres.




Les trois institutions financières se sont associées afin d’appuyer les initiatives en faveur de l’énergie durable au Maroc, avec le soutien de la Facilité d’investissement pour le voisinage de l’Union européenne.

Ce financement est le troisième octroyé dans le cadre du mécanisme de financement pour l’énergie durable au Maroc (Morocco Sustainable Energy Financing Facility, ou MorSEFF), un programme complet destiné à encourager les investissements dans l’énergie durable par l’intermédiaire d’institutions financières.

Dirigé par la BERD, ce programme est consacré au financement de projets favorisant l’efficacité énergétique et de projets de petite taille axés sur les énergies renouvelables. BMCE Bank of Africa rétrocédera les fonds à des petites et moyennes entreprises et à des grandes sociétés industrielles et commerciales, y compris dans les secteurs de la construction commerciale et des services énergétiques.

BMCE Bank of Africa a également l’intention de mieux sensibiliser ses clients, par la promotion de technologies contribuant à l’efficacité énergétique et au développement des énergies renouvelables, et par l’expansion de la production locale.

En outre, un accompagnement technique complet et des subventions d’investissement, financés par l’UE et par le Fonds multi-donateurs pour la partie méridionale et orientale du bassin méditerranéen (région SEMED), appuieront BMCE Bank of Africa pour la conception d’outils de développement commerciaux et pour un déploiement efficace de ce programme.

Les clients de BMCE Bank of Africa bénéficieront également d’un soutien pour la mise en œuvre de leurs projets et de subventions d’investissement dans l’énergie durable.

"Nous sommes très heureux de poursuivre notre collaboration avec BMCE Bank of Africa en vue de promouvoir une utilisation plus efficace et durable de l’énergie au Maroc", a affirmé Mike Taylor, Directeur en charge des institutions financières à la BERD pour la partie méridionale et orientale du bassin méditerranéen et le Caucase

"Cette initiative majeure encourage les meilleures pratiques et améliore la sensibilisation aux avantages que peuvent présenter des investissements dans l’énergie durable", a-t-il ajouté.

La "Morocco Sustainable Energy Financing Facility ou (MorSEFF) bénéficie de l’expertise accumulée par la BERD dans le cadre de programmes similaires, qui nous ont donné la possibilité d’investir 19 milliards d’euros dans l’énergie durable, dont 4 milliards d’euros étaient mis à disposition par la Sustainable Energy Financing Facility (SEFF) à plus d’une centaine d’intermédiaires financiers répartis dans 24 pays", a précisé M. Taylor.

Pour sa part, M. Othman Benjelloun, PDG du Groupe BMCE Bank of Africa a souligné "les importants succès commerciaux remportés grâce au premier mécanisme de financement pour l’énergie durable d’un montant de 20 millions d’euros accordés à BMCE Bank of Africa".

Et d’ajouter que "la MorSEFF a permis de mieux faire connaître le marché des énergies renouvelables, de sensibiliser davantage la clientèle et de développer les compétences du personnel dédié à la promotion du développement durable, de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables à petite échelle".

Dans le contexte de la COP 22, "c’est avec enthousiasme que nous renouvelons notre partenariat avec la BERD, l’AFD, et la BEI pour un nouveau programme MorSEFF afin de soutenir les entreprises dans leur approche environnementale et de nous positionner comme la banque de référence dans ces domaines", a précisé M. Othman Benjelloun.

Mme Marie-Hélène Loison, Directrice du Département Méditerranée et Moyen-Orient à l’AFD, elle a déclaré pour sa part que "l’Agence Française de développement est fière de renouveler son soutien à l’initiative MorSEFF qui s’inscrit parfaitement tant dans les politiques publiques promues par les autorités marocaines que dans les priorités de développement".

"L’AFD est un acteur majeur du financement climat au niveau international, ayant engagé depuis 2005 plus de 21 milliards d’euros de financement en faveur de projets à cobénéfice climat, dont 2,5 milliards auprès de plus de 70 banques partenaires, notamment en Méditerranée depuis 2006", a-t-elle souligné.

"Nous sommes donc très heureux de renouveler cette coopération avec le secteur bancaire marocain pour promouvoir l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, et en particulier avec BMCE Bank of Africa qui a su contribuer à la première opération avec succès", a affirmé Mme Marie-Hélène Loison.

De son côté, M. Heinz Olbers, Directeur à la BEI du Département des opérations de prêts dans les pays voisins, a dit : "Nous avons fait de l’action climatique une de nos grandes priorités et, par nos activités de prêt et de conseil, nous mobilisons des ressources financières au Maroc, et ailleurs, et les canalisons là où les impacts devraient être les plus forts".

"Aujourd’hui, nous maintenons notre engagement vis-à-vis du Maroc pour renforcer la participation du secteur privé aux investissements climatiques afin de réduire les émissions et de mettre en place une société résiliente face aux effets du changement climatique", a souligné le responsable de la BEI.

Le Fonds multi-donateurs SEMED comprend l’Allemagne, l’Australie, la Finlande, la France, l’Italie, la Norvège, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Suède et le Taipei chinois.


(Avec MAP)
Mercredi 12 Octobre 2016 - 22:22





Nouveau commentaire :
Twitter