Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr




Présidentielle 2017: les Français veulent de l'honnêteté et de la probité


Mercredi 5 Avril 2017 modifié le Mercredi 5 Avril 2017 - 11:25

Selon un sondage, ce sont les qualités les plus importantes pour un président de la République. Viennent ensuite la détermination et la capacité à s'entourer.




Présidentielle 2017: les Français veulent de l'honnêteté et de la probité
L'honnêteté et la probité sont les deux qualités plébiscitées par la majorité des Français quand il s'agit de leur président. Soixante-cinq pour cent d'entre eux estiment que l'honnêteté et la probité sont les qualités les plus importantes pour un président de la République, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France, publié mercredi matin. Trente-quatre pour cent pensent que c'est la détermination, 23 % la capacité à bien s'entourer.

« Les Français citent largement en tête des qualités requises pour être président l'honnêteté et la probité (65 %), en particulier quand ils se situent à gauche de l'échiquier politique (86 % de ceux qui ont l'intention de voter au premier tour pour Benoît Hamon et 83 % de ceux qui pensent voter pour Jean-Luc Mélenchon évoquent cette qualité), bien moins pour l'électorat de François Fillon (19 %), qui cite en tête la détermination (69 %, contre 34 % de l'ensemble des Français) », détaille Ipsos. Toujours dans ce sondage, 47 % des Français considèrent que le thème de la transparence et de la moralisation de la vie politique doit occuper une place prioritaire dans la campagne (60 % pour l'électorat de Jean-Luc Mélenchon ; 56 % pour celui de Benoît Hamon), 44 % une place importante et seulement 9 % une place secondaire (21 % des personnes ayant l'intention d'aller voter pour François Fillon).

Confiance en la justice


D'autre part, un peu plus d'un Français sur deux déclare faire majoritairement confiance à la justice pour garantir la transparence et la moralisation de la vie politique (57 %), ainsi qu'à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (51 %), mais seulement 33 % jugent l'action de cette dernière efficace en ce qui concerne le contrôle du patrimoine des responsables publics, et 27 % concernant la prévention des conflits d'intérêts (27 %). Enfin, les Français considèrent majoritairement que la plupart des hommes et des femmes politiques sont corrompus (74 %) et agissent principalement pour leur intérêt personnel (85 %).

Sondage réalisé les 30 et 31 mars par Internet auprès d'un échantillon de 1 005 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).


Avec afp
Mercredi 5 Avril 2017 - 08:29





Nouveau commentaire :
Twitter