Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 

 







Présidentielle 2017 : ce qu'il faut retenir du grand débat télévisé sur TF1


Mardi 21 Mars 2017 modifié le Mardi 21 Mars 2017 - 11:43

Les cinq principaux candidats à l’élection présidentielle française ont confronté leurs points de vue à l’occasion d’un grand débat diffusé lundi soir sur la chaîne TF1, qui a été suivi par 9,8 millions de téléspectateurs.




Présidentielle 2017 : ce qu'il faut retenir du grand débat télévisé sur TF1
Ce débat qui constitue le premier grand rendez-vous de la campagne présidentielle a ainsi opposé François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon.

Les 5 candidats les mieux placés dans les sondages se sont affrontés sur trois thèmes principaux à la société (éducation, sécurité, laïcité, mais aussi institutions et environnement), puis l’économie (protection sociale, rôle de l’Etat, libre-échange), et enfin l’international (Europe et place de la France dans le monde).

Concernant le volet économique, le débat a permis à chacun des candidats de mettre l'accent sur les mesures-clés de leurs programmes. A cet égard, le candidat du parti socialiste Benoît Hamon a insisté sur l’une des mesures phares de son programme à savoir le revenu universel d'existence tandis que la présidente du parti du parti de l’extrême droite le Front national Marine Le Pen a souligné l'importance de l'indépendance nationale et la nécessité de retrouver des frontières.

Pour sa part, le candidat de la droite François Fillon a critiqué les mesures proposés par Benoît Hamon notamment le retour aux 32 heures et le revenu universel, ainsi que les positions de l’ancien ministre de l’Economie Emmanuel Macron. Il a aussi critiqué, avec le soutien d'Emmanuel Macron, la volonté de Marine Le Pen de sortir de l'euro.

Abordant les programmes liés à la société, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon ont critiqué la proposition de la présidente du Front national lorsqu'elle a évoqué la nécessité de consacrer 50 pc du temps des écoliers à l'apprentissage du français.

Sur l’immigration, chacun des candidats a présenté ses principales propositions. Marine Le Pen a ainsi rappelé sa limitation à 10 000 premiers titres de séjour annuels, contre plus de 220.000 premiers titres de séjour délivrés actuellement. François Fillon, lui, a défendu des "quotas votés chaque année au Parlement", alors qu'Emmanuel Macron, a quant à lui, prôné l’accueil des demandeurs d’asile et le renvoi des déboutés. Sur un autre sujet, Marine Le Pen a estimé que "la laïcité n’a été contestée par personne pendant un siècle", insistant sur la "montée du fondamentalisme islamique".

Evoquant les questions internationales, la relation avec la Russie a notamment divisé les deux candidats de la gauche MM. Hamon et Mélenchon. Sur un autre registre, tous les candidats, à l’exception de M. Mélenchon, ont insisté sur leur volonté d’augmenter le budget de la défense pour arriver jusqu’à 2 % du PIB en 2025.

Par ailleurs, selon un sondage Elabe pour BFMTV, Emmanuel Macron a été jugé le plus convaincant par les téléspectateurs. Emmanuel Macron a été ainsi le plus convaincant pour 29 % des téléspectateurs devant Jean-Luc Mélenchon (20 %). Marine Le Pen et François Fillon se partagent la troisième place (19 pc) alors que Benoît Hamon ferme la marche (11 %).
Mardi 21 Mars 2017 - 11:16





Nouveau commentaire :
Twitter