Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Présidentielle 2017 : Macron se décidera en décembre ou en janvier


Vendredi 14 Octobre 2016 modifié le Samedi 15 Octobre 2016 - 11:10

"Aujourd'hui, j'ai 88 000 adhérents, je suis au coude-à-coude avec le Parti socialiste", revendique l'ancien ministre de l'Économie de Hollande.




Présidentielle 2017 : Macron se décidera en décembre ou en janvier
Les contours de la candidature de l'ex-ministre de l'Économie à l'élection présidentielle se dessinent de plus en plus nettement, même si Emmanuel Macron a renvoyé à « décembre ou janvier » une décision finale qui ne fait guère de doute. La scénographie bien réglée de ses réunions publiques de « diagnostic », le suspense savamment orchestré pour alimenter le story-telling de son hypothétique candidature et, en coulisse, les démarchages pour rallier des soutiens...

Emmanuel Macron mène depuis maintenant plusieurs semaines une campagne qui ne dit pas son nom - avec un directeur à ses côtés, des porte-parole et de petites mains bien visibles - mais ne trompe pas grand monde non plus.

Vendredi, l'ancien ministre de François Hollande, qui a quitté le gouvernement en août, a davantage dévoilé son agenda personnel : « La question essentielle (d'une éventuelle candidature) devra être tranchée d'ici à la fin de l'année, probablement décembre ou janvier », a-t-il déclaré dans un entretien à la chaîne de télévision de l'agence Bloomberg.

« La décision qui sera la nôtre interviendra d'ici au mois de janvier parce que nous avons d'abord un socle à construire, une organisation à tenir », a-t-il indiqué un peu plus tard. « D'abord, un diagnostic, la construction d'un plan de transformation, la structuration du mouvement. Ce sont ces éléments-là qui sont la priorité. »

Dans son entourage, on affirme qu'Emmanuel Macron pourrait se jeter à l'eau avant la primaire de la droite (20 et 27 novembre), devançant ainsi François Hollande qui laisse, lui aussi, planer un doute sur sa candidature. Une façon de capitaliser sur l'élan autour de sa personne qui se matérialise, selon lui, par les « 88 000 adhérents » (gratuits) à son mouvement En marche ! « Je suis au coude-à-coude avec le Parti socialiste (86 000 à jour de cotisations au 1er janvier, NDLR), alors que je suis tout nouveau, je n'ai que 7 mois », a-t-il malicieusement relevé vendredi.

(Avec AFP)

Vendredi 14 Octobre 2016 - 15:44





Nouveau commentaire :
Twitter