Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Présentation au Roi Mohammed VI et au président français du projet de Centre Culturel du Maroc à Paris


Mercredi 17 Février 2016 modifié le Jeudi 18 Février 2016 - 14:28

Le Roi Mohammed VI et le président François Hollande se sont rendus ensemble, mercredi, à l'Institut du Monde Arabe à l'invitation de son président Jack Lang, pour la présentation aux deux chefs d'Etat du projet de Centre Culturel du Maroc à Paris.




@ATLASINFO
@ATLASINFO
Ce Centre culturel constituera une véritable vitrine de la culture marocaine dans toute sa diversité. Il participera à la promotion du patrimoine et des traditions du Royaume, comme il contribuera à faire connaitre en France la scène artistique marocaine, son évolution et son extrême vivacité.

Le centre culturel du Maroc à Paris contribuera également au renforcement des liens culturels entre la communauté marocaine installée en France et son pays d'origine.

"Je me réjouis que le Roi du Maroc ait choisi l'Institut du monde arabe pour présenter ce projet", a déclaré son président, Jack Lang, qui y voit "un geste de reconnaissance" de cette institution par le souverain.

De style "résolument contemporain", le centre culturel marocain doit être construit au 115 boulevard Saint-Michel, propriété du Maroc, à la place de l'ancien siège de l'Association des étudiants musulmans nord-africains (AEMNA) qui a compté dans ses rangs nombre de futurs dirigeants nationalistes.

"C'est un lieu historique de la présence du Maroc à Paris", a souligné l'architecte du projet, Tarik Oualalou. "Son objectif est simple : faire rayonner en France la culture contemporaine marocaine", sans doute la plus riche et la plus vivace du monde arabe, "et animer une partie de la diaspora marocaine qui est maintenant entre les deux rives".

A l'aide de panneaux de présentation, l'architecte a expliqué en détail la conception du projet au souverain et au président Hollande.

Le centre, qui doit ouvrir ses portes courant 2018, représente un investissement de 7 millions d'euros. "On a voulu le rendre indépendant financièrement. Il y aura quatre niveaux de bureaux qui vont être loués", a dit Tarik Oualalou.

"On a travaillé sur le thème de la ruelle, puisqu'on en trouve près de l'abbaye de Cluny comme dans la médina de Fès", a expliqué l'architecte. Le bâtiment est traité comme une médina verticale, une accrétion de volumes". Le bâtiment, tout en décrochements, sera recouvert de plaques de verre de densité variable.

Le centre comportera un espace d'exposition, un lieu de concert et de théâtre et un centre d'enseignement des langues arabe et amazigh (berbère).

Visite de l'exposition Osiris

Les deux chefs d'Etat ont en outre présidé la signature d'une convention entre la Direction des Archives Royales et le Musée de l'ordre de la Libération en vue d'organiser aux Invalides, en octobre prochain, une exposition sur le Maroc, à l'occasion de la célébration du soixantième anniversaire de l'Indépendance.

Après les expositions réussies sur ''Le Maroc médiéval'' et ''Le Maroc contemporain'', cet événement constituera une nouvelle occasion d'illustrer la singularité des relations entre la France et le Maroc qui se sont forgées tout au long d'une riche histoire partagée, ainsi que les chantiers de développement ouverts par le Royaume.

Par la suite, le souverain a visité l'exposition consacrée à la "légende d'Osiris"avec ses 250 objets inédits et œuvres du patrimoine mondial qui étaient plongés dans les eaux depuis l'Antiquité mais également une quarantaine d'œuvres provenant des musées du Caire et d'Alexandrie.



Mercredi 17 Février 2016 - 17:37





Nouveau commentaire :
Twitter