Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Pour une coopération triangulaire gagnant-gagnant Maroc-France-Afrique


Mardi 25 Octobre 2016 modifié le Mercredi 26 Octobre 2016 - 10:25

Sous le thème "les ambitions africaines du Maroc, une opportunité pour l'Afrique, le Maroc et la France", Les participants à cette rencontre, organisée, mardi soir à Paris, ont plaidé pour la promotion d'une coopération triangulaire gagnant-gagnant Maroc-France-Afrique.




Conférence à l'ENA @Atlasinfo
Conférence à l'ENA @Atlasinfo
Lors de cette rencontre, initiée par l'association marocaine des anciens élèves de l'ENA (Ecole nationale d'administration) en partenariat avec l'association française de l'ENA, les intervenants, diplomates et opérateurs économiques, ont insisté sur les potentialités économiques dont recèle l'Afrique, un continent en pleine dynamique de développement, appelant à saisir l'opportunité qu'offre la forte présence du Royaume en Afrique pour le développement de cette coopération triangulaire en se basant en particulier sur la logique du co-développement et de co-localisation.

Pour les intervenants, le partenariat renforcé et d'exception qui lie le Maroc et la France est une opportunité pour le développement de cette coopération, d'autant plus que les deux pays partagent la même vision, les mêmes objectifs et les mêmes soucis en Afrique d'où l'importance de conjuguer ensemble leurs talents.

A ce propos, Marc Bouteiller, directeur adjoint à la direction Afrique et Océan indien au ministère français des Affaires étrangères, a indiqué que son pays soutient cette « coopération trilatérale », soulignant que le Maroc est devenu un hub pour les entreprises françaises qui font du Royaume la plateforme de leurs activités africaines.

Le diplomate français a donné à titre d’exemple le groupe Accor dont les activités africaines sont concentrées à Casablanca, le groupe Avril, Axa ou encore Peugeot qui va installer une unité de production à Kénitra, l’occasion pour le constructeur d'automobiles de partir à la reconquête du marché africain.

M. Bouteiller a par ailleurs indiqué que la France salue la tournée du roi Mohammed VI en Afrique de l’Est, ainsi que sa participation au prochain Sommet de la Francophonie qui se tiendra les 26 et 27 novembre 2016 à Antananarivo (Madagascar), réitérant le souhait de son pays de voir le souverain au Sommet France-Afrique, prévu le 27e sommet Afrique-France à Bamako en janvier 2017. « Nous avons besoin de vous », a-t-il dit.


Panel des intervenants @Atlasinfo
Panel des intervenants @Atlasinfo
L’ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, a pour sa part mis en exergue l'histoire riche et les liens ancestraux unissant le Royaume aux pays du continent, rappelant que la Constitution de 2011 met en avant la composante africaine de l'identité marocaine et que les différents déplacements effectués par le souverain dans plusieurs pays du continent, dont actuellement en Afrique de l’Est, reflète l'intention du Maroc ne pas se limiter aux pays de l'Afrique francophone mais d'aborder le continent dans son ensemble.

Pour M. Benmoussa, la vision africaine du Maroc est basée sur quatre axes fondamentaux: la solidarité, le partenariat économique, la durabilité et la stabilité, se félicitant des différents programmes de coopération et de la détermination du Royaume à partager son expérience et son savoir-faire dans plusieurs domaines avec les pays du continent.

Il a rappelé les différents programmes économiques lancés par le Royaume en faveur de certains pays africains, évoquant en outre son action dans le domaine spirituel et religieux à travers notamment le programme de formation des imams et la création de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains.

Les participants ont par ailleurs souligné l'importance de la tenue en terre africaine de la conférence des Nations unies (COP22), prévue en novembre prochain à Marrakech, d'autant plus que le continent est touché de plein fouet par les effets du changement climatique, notant que cette conférence se veut une COP de l'action et des solutions à travers notamment des initiatives destinées à l'Afrique.

Cette rencontre a été notamment animée par Chakib Benmoussa, Saad Bendidi, Directeur général du groupe Saham, Marc Bouteiller directeur adjoint à la direction Afrique et Océan indien au ministère français des Affaires étrangères et Ted Bikin Kita, consultant, professeur associé à l'Americain Graduate School of Business.


Mardi 25 Octobre 2016 - 18:56





Nouveau commentaire :
Twitter