Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Poste de vice-premier ministre, affaire Tounsi: Yazid Zerhouni sort de son silence


Vendredi 23 Juillet 2010 modifié le Vendredi 23 Juillet 2010 - 16:12




Poste de vice-premier ministre, affaire Tounsi: Yazid Zerhouni sort de son silence
Pour la première fois depuis le dernier remaniement ministériel, Yazid Zerhouni, vice-premier ministre, a accepté de répondre aux questions de la presse. Jeudi, en marge de la clôture de la session de printemps du Conseil de la Nation, l’ancien ministre de l’Intérieur s’est exprimé sur deux sujets importants : l’affaire de l’assassinat du DGSN Ali Tounsi et les conditions de sa nomination au poste de vice-premier ministre.

Yazid Zerhouni s’est dit disposé à répondre à une convocation de la justice dans l’affaire Tounsi. « Toute ma vie, je l’ai consacrée au respect de la loi. Si la justice juge utile de me convoquer, je suis à sa disposition », a-t-il affirmé. Les avocats de la famille Tounsi ont souhaité l’audition de l’ancien ministre de l’Intérieur mais le juge en charge de l’affaire n’a pas répondu favorablement à cette demande.

Concernant sa désignation au poste de vice-premier ministre, Yazid Zerhouni a démenti s’être opposé à son départ du ministère de l’Intérieur. « Je n’ai jamais été contre cette désignation. Je suis un homme d’Etat qui travaille pour la cohésion générale du gouvernement. J’ai toujours positivé », a-t-il répondu aux journalistes. Il a toutefois reconnu que ces nouvelles prérogatives de vice-premier ministre n’ont toujours pas été définies.

Un décret présidentiel devrait être publié prochainement en ce sens, mais la désignation de Yazid Zerhouni au poste de vice-premier ministre a été considérée comme une mise à l’écart de ce proche du chef de l’Etat. Le poste de premier ministre avait déjà été vidé de ses pouvoirs par la révision de la Constitution de novembre 2008, celui de vice-premier ministre apparait comme étant honorifique.
Vendredi 23 Juillet 2010 - 15:58

(Source presse algérienne)




Nouveau commentaire :
Twitter