Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Portrait troublant de Mohamed Bouhlel : violent, narcissique et compulsif


Lundi 18 Juillet 2016 modifié le Mardi 19 Juillet 2016 - 11:18

Le téléphone portable de Mohamed Bouhlel et les auditions de ses proches permettent de préciser sa personnalité. Selon BFMTV, le terroriste était bisexuel, violent et narcissique.




Mohamed Lahouaiej-Bouhlel est décrit comme un homme qui s'est radicalisé en quelques semaines. Au fur et à mesure de leurs recherches, les enquêteurs découvrent d'autres éléments sidérants sur le portrait du terroriste qui a causé la mort de 84 personnes à Nice, jeudi soir.

D'après les témoignages de ses proches et de ses voisins, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel était peu religieux, consommait de l'alcool et du porc (deux interdits fondamentaux de la religion musulmane) il y a encore quelques mois. Il ne pratiquait pas le ramadan et ne fréquentait pas les mosquées. Selon Le Parisien, les enquêteurs de la direction centrale de la police judiciaire ont découvert les noms de nombreuses conquêtes féminines et masculines dans son téléphone portable.

"La plupart d'entre elles ont été auditionnées, et notamment un homme de 73 ans, présenté comme (son) principal amant", relate Le Parisien.

Selon les auditions de ses conquêtes, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel est décrit comme un "obsédé sexuel". Compulsif et obsessionnel, il courtisait de nombreuses femmes dans son entourage. C'était notamment la raison pour laquelle il était inscrit à des cours de salsa. Ses voisins racontent qu'il était aussi d'un "mutisme inquiétant". Il n'était pas connu des services antiterroristes. Il faisait seulement l'objet d'un contrôle judiciaire depuis le 27 janvier pour des faits de violences, notamment une altercation avec un automobiliste. Son casier judiciaire ne comporte donc pas de traces d'actes de terrorisme, ni de fiche "S" de renseignement pour une éventuelle radicalisation.

En 2004, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel a été soigné pour une dépression. Un trouble du discernement, une maladie pouvant conduire à la schizophrénie avait été décelé par son psychiatre. Le terroriste fumait souvent du cannabis. Son dealer a aussi été arrêté à Nice le 16 juillet dernier.

"Depuis qu'il s'est séparé de sa femme, je ne l'ai pas croisé. C'est un fou. Il battait sa femme. Ses enfants étaient traumatisés. Ce n'était pas un homme bien. C'était quelqu'un de violent", a affirmé une de ses voisines sur RTL France.

Autre détail interpellant: quelques heures avant son attaque, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel s'était rendu sur la Promenade des Anglais pour profiter des festivités. Il a même pris des selfies avec des soldats de l'opération sentinelle.


(Avec 7sur7)
Lundi 18 Juillet 2016 - 15:24





Nouveau commentaire :
Twitter