Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Polémique avec la communauté juive autour d'une émission de France 2 sur la Palestine


Dimanche 9 Octobre 2011 modifié le Dimanche 9 Octobre 2011 - 23:21




Le président du CRIF, Richard Prasquier, ici en compagnie de Nicolas Sarkozy, est très remonté contre une émission de France 2
Le président du CRIF, Richard Prasquier, ici en compagnie de Nicolas Sarkozy, est très remonté contre une émission de France 2
La diffusion sur une chaîne française d'une émission sur les territoires palestiniens a déclenché une polémique, obligeant la direction de la chaîne à rencontrer prochainement l'ambassadeur d'Israël et les représentants de la communauté juive en France, a indiqué samedi la chaîne.

"Des rendez-vous ont été pris entre l'ambassadeur d'Israël et le CRIF (le Conseil représentatif des institutions juives de France, ndlr), et le président de France Télévisions Rémy Pflimlin, avec Thierry Thuillier", le directeur de l'information de France Télévisions, a indiqué à l'AFP la chaîne publique.

En cause: un numéro du magazine "Un oeil sur la planète" diffusé lundi et intitulé "Un Etat palestinien est-il encore possible ? ".

Cette émission "a entraîné au sein de la communauté juive une intense émotion et une stupéfaction écoeurée", a déclaré le président du CRIF, Richard Prasquier, dans une lettre ouverte à Rémy Pflimlin.

Il a jugé que l'équipe qui l'a réalisée "a présenté, d'un conflit complexe, une image caricaturale et unilatérale", "en distordant les causalités, en ridiculisant l'adversaire, sans éviter les insinuations à la limite des théories conspirationnistes antisémites". Richard Prasquier a demandé de rencontrer Rémy Pflimlin.

L'ambassade d'Israël à Paris n'était pas joignable samedi, jour du Yom Kippour, le Grand Pardon, la fête la plus importante du judaïsme.

Un groupe a parallèlement été créé sur Facebook, "Boycott France Télévisions", demandant que la chaîne "revienne sur cette émission et présente des excuses".



Dimanche 9 Octobre 2011 - 11:17

Source Belga




Nouveau commentaire :
Twitter