Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Plus de 50 Kenyans meurent chaque jour à cause du cancer (président kenyan)


Mardi 26 Juillet 2011 modifié le Mardi 26 Juillet 2011 - 11:03




Plus de 50 Kenyans meurent chaque jour à cause du cancer et 82.000 sont dépistés chaque année, a déploré, mardi à Nairobi, le président kenyan, Mwai Kibaki.

"Le gouvernement attache une grande importance à la lutte contre cette maladie mortelle, ainsi qu'au développement du secteur de la santé dans son ensemble", a déclaré le président Kibaki lors de l'ouverture officielle d'un nouveau Centre de cardiopathie et de cancérologie à l'hô pital universitaire Aga Khan.

Après avoir appelé à des efforts concertés des secteurs public et privé pour intensifier la lutte et le traitement du cancer, le chef de l'Etat kenyan a souligné que le gouvernement a constamment augmenté le financement du secteur de la santé de 15 milliards de shillings (188 millions de dollars) il y a 8 ans à environ 60 milliards de shillings pour cette année.

Il a par ailleurs indiqué que "le taux de mortalité infantile a connu une baisse sensible en passant de 77 à 52 pour 1.000 actuellement et la proportion d'enfants recevant une immunisation complète a également augmenté, passant de 57 à 80 %, et ce à la faveur des efforts conjoints du gouvernement et du secteur privé".

L'ouverture de ce nouveau Centre est une réponse opportune aux maladies cardiovasculaires et au cancer qui sont de plus en plus un enjeu de santé important, a-t-il dit, notant que le Centre permettra non seulement de fournir des soins de qualité, mais aussi de créer des capacités locales par la formation des générations futures de médecins dans les spécialités de cardiologie et d'oncologie.

Le président kenyan a de même souligné que dans l'optique de promouvoir la lutte contre le cancer et les maladies cardiovasculaires, le gouvernement va accélérer la finalisation du projet de loi contre ces maladies, en vue de fournir un cadre global pour le traitement et le contrô le. Une fois promulgué, a-t-il ajouté, le projet de loi viendra compléter la loi sur le contrô le du tabac et la loi nationale sur le contrô le de l'alcool qui sont maintenant opérationnelles.


Mardi 26 Juillet 2011 - 11:02

Atlasinfo avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter